A Toulouse, Bachelot réfute toute privatisation de l’hôpital

roselyne-bachelot-toulouse-sept-2008.JPGLa ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative a fait jeudi une brève apparition à Toulouse pour présenter son futur projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires » aux acteurs des rencontres “Convergences Santé Hôpital”.

Pour la ministre, le projet de réforme de l’hôpital public vise un double objectif : “relever le double défi du vieillissement de la population et de la spécialisation croissante de la médecine”.

Roselyne Bachelot qui réfute toute volonté de “privatisation” ou de nouvelles “fermetures de sites” affirme même qu’il s’agit de “préserver l’avenir de l’hôpital public” et par cette réforme, “en consolider les fondements“.

Quand aux centres hospitaliers de proximité, la ministre veut les adapter et ce afin “de travailler sur la gradation des soins et redonnera un avenir aux centres hospitaliers de proximité en adaptant leur offre aux besoins de la population et surtout en les intégrant dans une communauté de soins”.

Autre précision sur les acteurs de soins, Roselyne Bachelot affirme vouloir mettre en place “la régulation des flux des étudiants et des internes, par spécialité et par région, en fonction des besoins de santé territoriaux“.

A LIRE AUSSI :

>> La députée de Toulouse Catherine Lemorton critique l’action de Roselyne Bachelot

>> Fermeture programmée de 12 sous préfecture en Midi Pyrénées

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.