315,4 millions du département pour le TGV Paris Toulouse ?

tgv.jpgLors de la réunion qui s’est tenue le mercredi 10 septembre en préfecture de Midi-Pyrénées, un projet de protocole financier a été proposé, en vue de financer les travaux des projets de liaison à grande vitesse Tours-Bordeaux, Bordeaux-Espagne, Bordeaux-Toulouse.

Dans ce plan de financement, la participation proposée par l’Etat pour ce qui concerne les collectivités locales de Midi-Pyrénées, s’élève à 1, 162 Milliard d’euros. Suite à cette réunion, Pierre Izard a annoncé qu’il proposerait à l’Assemblée Départementale, “avec un avis favorable de ma part“, d’approuver un engagement, au titre du Conseil général de la Haute-Garonne, de 315, 4 millions d’euros.

La décision qualifiée de “considérable” par Pierre Izard  marque la  “volonté sans faille de rendre ce projet possible”.

Les budgets des collectivités ne sont ni extensibles à volonté, ni faciles à équilibrer dans un contexte économique et social très tendu. Mais je suis sûr que chacun tiendra à mettre en œuvre cette grande priorité, qui doit aider notre département et toute notre région à entrer de plain-pied dans le 21ème siècle” a poursuivi le président du département.

Je regrette cependant que l’Etat ait revu à la baisse son engagement propre, en comparaison avec les autres lignes à grande vitesse réalisées sur le territoire dans le passé” a conclu Pierre Izard.

Au total, 12 présidents ou représentants de collectivités, sous réserve de la délibération de leur assemblée plénière, se sont prononcés favorablement lors de cette séance de travail, ce qui représente 92,4 % du total, soit 1,070 milliards d’euros.

Plusieurs réunions de travail programmées d’ici à la fin du mois de septembre devraient dixit la Préfecture de Région,  “permettre de boucler le financement sollicité“.

Une démarche de même type est en cours dans les régions Aquitaine, Poitou-Charente et Limousin pour obtenir l’engagement de leurs collectivités infra-régionales concernées par la réalisation de ces Lignes à Grande Vitesse.

L’objectif de l’ensemble de ces réunions et notamment de celle d’aujourd’hui en Midi-Pyrénées est d’établir clairement d’ici au 25 septembre prochain les intentions de l’ensemble des collectivités territoriales appelées à financer toute ou partie de ces 4 branches et de traduire ces intentions par la signature du protocole avec l’Etat et Réseau Ferré de France à une date la plus prochaine possible.

A LIRE AUSSI :

>> TGV Toulouse-Paris: Martin Malvy souhaite que les travaux débutent en 2013

>> Interrogations sur le financement de la ligne à Grande Vitesse

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.