500 000 euros du département pour la Fièvre Catarrhale

A l’aide du Conseil général de Haute Garonne devrait s’ajouter celles de l’Etat et de l’Union européenne. Mais, soucieux de répondre rapidement à l’inquiétude des éleveurs du département confrontés à l’épidémie de Fièvre Catarrhale Ovine qui touche leur cheptel, la commission permanente du Conseil Général du mercredi 27 août, à la demande de son Président Pierre Izard, vient de décider de mettre en œuvre une aide, à titre exceptionnel, à la vaccination du cheptel bovin, ovin et caprin contre la FCO (sérotypes 1 et 8).

Siège d’exploitation situé dans le département

Elle vient de voter une enveloppe budgétaire de 500 000 € pour cette opération.

Pour le président du Conseil général, “Cette intervention d’urgence a pour objectif de prendre en charge de manière exceptionnelle l’impact financier de la vaccination pour les éleveurs en les faisant bénéficier de la gratuité et de soutenir par la même occasion la qualité sanitaire du cheptel haut-garonnais.”

L’aide du Conseil Général aux éleveurs, dont le siège d’exploitation est situé en Haute-Garonne, porte sur les honoraires vétérinaires liés à la vaccination du cheptel contre la FCO constitués :
des visites du vétérinaire (2 visites maximum par exploitation) et des actes de vaccination.
Dans un souci d’optimisation des coûts pour les éleveurs, l’une des deux visites précitées correspond à la visite vétérinaire annuelle au titre la prophylaxie des maladies réglementées nationalement.

Le montant de l’aide du Conseil Général correspond au solde du coût de la vaccination contre le sérotype 1 et 8 de la FCO restant à payer par l’éleveur (HT), déduction faite des autres aides.

Elle sera versée directement à l’éleveur.

A LIRE AUSSI :

>> Fièvre catarrhale : réunion de crise à la préfecture

>> Pierre Izard se voulait vigilant

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.