Contre la loi travail, Philippe Martinez à la manoeuvre

Contre la loi travail, Philippe Martinez à la manoeuvre
Philippe Martinez demande à ce que la "pression monte" Phot Youtube/CGT

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT est le leader de la contestation contre la réforme du Code du Travail portée par le gouvernement Valls. Le leader du sydicat CGT appelle à un durcissement du mouvement social à partir de cette semaine. Ce qu’il espère. Comment il compte faire plier le gouvernement.

Contre la loi travail, Philippe Martinez à la manoeuvre
Philippe Martinez demande à ce que la “pression monte” Phot Youtube/CGT

Épreuve du feu pour Philippe Martinez, nouveau leader de la CGT. A la tête de la contestation contre une réforme du Code du travail pourtant soutenue par les syndicats réformistes CFDT, CGC ou UNSA, il espère faire plier le gouvernement Valls sur ce projet de loi. Et ce malgré son adoption en première lecture par l’Assemblée nationale via la procédure, contestée, de l’article 49-3 de la Constitution. Son modèle dans ce bras de fer ? Le CPE ou contrat première embauche porté par le gouvernement de Villepin, adopté par le Parlement en 2006 et pourtant retiré à l’issue d’un long bras de fer entre opposants et gouvernement. Seul problème : les syndicats étaient alors unis et le Parti socialiste, devant le Parlement ou dans la rue apportait un soutien de poids au mouvement. Mais qu’importe les omissions pour les leaders de la CGT qui ont décidé dans les tracts et les argumentaires de citer cette haute lutte syndicale pour manager leurs troupes et tenter de remporter la bataille de l’opinion.

Le calendrier de ce rapport de force

[the_ad id=”87447″]

Comment arriver à cet objectif du retrait du texte ? La convergence des luttes. La CGT appelle plusieurs de ses fédérations à se mobiliser : dans les transports notamment où le statut de droit commun est rare.La CGT et son leader Philippe Martinez ont présenté le calendrier d’action. Dès ce mardi, blocages et manifestations. Grèves, parfois reconductibles dès le milieu de la semaine plus deux nouvelles journées d’appel à la grève et de manifestations prévues les 17 et 19 mai.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.