Pluies Inondations. Haute Garonne, 09 et 65 en alerte météo vigilance orange

Les départements de Haute Garonne, Ariège, Hautes Pyrénées et Pyrénées Atlantique placés en alerte vigilance orange : fortes pluies risques d'inondations. Photo DP/OnkelMichel
Les départements de Haute Garonne, Ariège, Hautes Pyrénées et Pyrénées Atlantique placés en alerte vigilance orange : fortes pluies risques d'inondations. Photo DP/OnkelMichel
Les départements de Haute Garonne, Ariège, Hautes Pyrénées et Pyrénées Atlantique placés en alerte vigilance orange : fortes pluies risques d’inondations. Photo DP/OnkelMichel

Météo France a placé les départements de Haute Garonne, d’Ariège, des Hautes Pyrénées et des Pyrénées Atlantiques en alerte vigilance orange pour cause de pluies abondantes et risques d’inondations.

Pluies abondantes et risques d’inondations vendredi sur les Pyrénées. Météo France a placé vendredi matin, 4 départements en alerte vigilance orange : la Haute Garonne, l’Ariège, les Hautes Pyrénées et les Pyrénées Atlantiques. Météo France fait état d’un “épisode pluvieux remarquable par sa durée et nécessitant une vigilance toute particulière du fait des cumuls de pluie importants et de la saturation des sols”.

Une zone pluvieuse active s’est mise en place de l’Aquitaine aux Pyrénées. Depuis le milieu de nuit, on observe des cumuls entre 5 et 10 mm de l’est des Pyrénées Atlantiques à l’Ariège et localement 15 à 20 mm sur le nord de l’Ariège.

A lire aussi : Alerte aux risques de crues en Ariège et Haute Garonne

Ces précipitations soutenues se renforcent en matinée et vont persister jusqu’en milieu d’après-midi de demain samedi 25 janvier, avec des quantités qui vont devenir importantes.
Sur l’épisode, on attend des cumuls de l’ordre de 60 à 100 mm en plaine et à basse altitude et 100 à 180 mm sur les massifs du piémont. La limite pluie-neige remonte vers 1500 m dans la matinée, puis vers 2000 m la nuit prochaine.
A noter que le long du littoral des Pyrénées-Atlantiques, les déferlements liés à des fortes vagues de secteur Ouest à Nord-Ouest risquent d’engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions sur les parties basses ou vulnérables.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.