“La mobilité, une urgence” tribune de Cohen, Valette, Escoula et Mandement

“La mobilité, une urgence” tribune de Cohen, Valette, Escoula et Mandement Les présidents des quatre communautés d’agglomérations qui composent le Comité Syndical de Tisséo ont rédigé mercredi une lettre ouverte destinée à préciser leur stratégie pour l’aire urbaine toulousaine. Pierre Cohen, François-Régis Valette, Louis Escoula et André Mandement sont signataires de cette lettre ouverte publiée le jour où le comité syndical de Tisseo ratifie un Plan de Déplacement Urbain pourtant retoqué par la Commission d’enquête Publique.

Voici cette déclaration in extenso :

La mobilité, une urgence!
Tous ceux qui vivent, travaillent et se déplacent dans l’aire urbaine de Toulouse le vivent chaque jour avec une acuité particulière : la mobilité est une urgence, un besoin, une nécessité. Il est urgent de désengorger la métropole toulousaine, d’autant plus que nous accueillons chaque année des milliers d’habitants supplémentaires !
Il est indispensable de mieux partager l’espace public entre la voiture, les modes doux et les voies réservées aux transports
en commun, pour une métropole plus apaisée !
Il est nécessaire d’accroître la part des transports collectifs et des modes doux dans les déplacements, au regard des enjeux
du développement durable !
L’aire urbaine doit être dotée d’un programme ambitieux d’organisation des déplacements et des transports publics, nous
en sommes intimement convaincus. Elle doit enfin combler le retard accumulé depuis tant d’années !
Nous avons donc fait de la mobilité la priorité des priorités. Fidèles à nos engagements, nous avons approuvé hier le Plan
de Déplacements Urbains (PDU).
L’adoption de ce PDU, qui a reçu l’avis favorable des institutions publiques de ce territoire, s’inscrit dans la marche de
l’histoire et du progrès. Face à des logiques conservatrices qui prônent une résistance au changement, qui expriment une
vision passéiste de notre agglomération, il répond aux besoins d’une métropole qui va de l’avant.
Ce PDU va dans le sens des nouvelles habitudes que prennent les habitants de l’agglomération toulousaine.
La fréquentation des transports en commun, tous modes confondus, a augmenté d’un quart en quatre ans. Sur le seul
réseau des bus et tramway, elle a augmenté de plus de 36%. Tisséo est devenu en 2011, par sa fréquentation, le 3ème
réseau français, hors Ile de France !
Ce PDU est ambitieux et réaliste.
Son périmètre est le plus vaste de France après la région parisienne, puisqu’il associe aujourd’hui 118 communes. Il prévoit
un investissement de 1,9 milliard d’euros en 10 ans, pour construire 123 km de voies en sites propres nouvelles, complé-
tant les 54 km existantes.
Ce PDU ne se contente pas de prévoir des transports en commun desservant le seul centre de Toulouse. Le réseau tissera
sa toile dans toute l’aire urbaine, reliant les grands équipements, les zones d’activités, les lieux de vie et de loisirs.
Avec l’adoption de ce PDU, nous avons pris nos déplacements en mains.
Avec détermination. Avec ambition.
Parce que nous sommes conscients que les enjeux sont immenses : en terme de solidarité et de lien social, en terme de
développement durable, en terme d’attractivité économique, en terme de qualité de vie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.