2000 étudiants manifestent et enterrent l’IUT

manif-iut-toulouse.JPGPour protester contre la réforme du financement des IUT, 2000 étudiants ont aujourd’hui manifesté entre Cité Administrative et Préfecture. Une manifestation en forme de cérémonie funéraire.

Pour cet enterrement, les étudiants des  IUT de Toulouse, Tarbes, Blagnac ou Castres avaient fait le déplacement pour manifester une nouvelle fois leur mécontentement.

Plusieurs enseignants et adminisratifs étaient également présents avec une seule revendication : une critique du nouveau financement des Instituts Universitaires Techonologiques désormais entre les mains des présidents des Universités.

Pour Isabelle, le moment est grave, parce que, explique cette enseignante de la filière Communication, les étudiants des IUT  n’ont pas l’habitude d’aller dans la rue.

Or précise t elle, après un premier temps consacré à la négociation avec le ministère de Valérie Pecresse, la grogne s’est amplifié face au mutisme du gouvernement. “grève et manifestation” cette spécialiste de la com y est favorable “pour se faire entendre par d’autres moyens” et ce d’autant plus que “le gouvernement Fillon Sarkozy tente de casser un système qui fonctionne bien”.

Pour Juliette, étudiante en Info Com à l’IUT de Toulouse, le soutien du Conseil général et du Conseil régional est important mais malheureusement insuffisant et ce d’autant plus que “le Medef de Haute Garonne, pourtant partenaire des IUT garde pour l’heure le silence”.

Responsable de la coordination du mouvement cette étudiante envisage déjà de demander “le prolongement de la grève jusqu’à Noël s’il cela s’avère nécéssaire.”

Le conflit des IUT a aujourd’hui rebondi devant l’Assemblée Nationale lors des séances des questions au gouvernement.

Le député du Tarn Philippe Folliot a interrogé Valérie Pécresse (Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche) sur les orientations qu’elle souhaitait mettre en oeuvre face au mouvement nationale de grogne.

En charge du dossier IUT la ministre a dit vouloir maintenir sa réforme et réaffirmé sa volonté de pondérer les budgets des IUT en fonction des résultats obtenus. Le bras de fer pourrait donc se poursuivre ces prochains jours entre ministère et IUT.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.