Projet d’Ecole de la 2e Chance à Toulouse

Une centaine d’emploi pourrait voir le jour sur le site de Francazal. Pour pallier à la fermeture de plusieurs sites militaires dans l’agglomération toulousaine, une réunion s’est tenue jeudi, sous la présidence de M. Dominique Bur, Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne, sur la restructuration des sites militaires de l’agglomération de Toulouse, en présence des élus concernés et des responsables du ministère de la Défense. Cette restructuration porte sur les sites de Francazal, Balma , Balma-Ballon, Pérignon, Muret et du Palais Niel, siège des appartements du commandant de la prestigieuse 11e Brigade Parachutiste.

240 jeunes encadrés ?

“La restructuration de ces sites, dont certains seront confortés, sera inscrite dans un schéma directeur dont les premières orientations seront disponibles en fin d’année 2008.” a annoncé la Préfecture de région.

D’ores et déjà, les dispositions suivantes ont été annoncées :

1) une étude sur le devenir de l’emprise de la Base Aérienne 101 sera engagée dès cette année. Un comité de pilotage associant les collectivités locales en approuvera le suivi. Il en validera le cahier des charges avant la fin de l’année 2008.

2) Une école de la deuxième chance (EPIDe – Etablissement Public d’Insertion de la Défense) sera créée sur un terrain de 10 hectares au Nord de Francazal, pouvant accueillir 240 jeunes encadrés par une centaine de personnels d’encadrement relevant des armées.

A LIRE AUSSI :

>> 1150 emplois supprimés à Toulouse par la réforme des armées

>>14 juillet : les bérets rouges ont défilé dans les rues de Toulouse

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.