José Bové condamné à une peine de 180 Jours Amende

Conformément au réquisitoire du procureur de la République, le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné José Bové à une peine de 180 jours amendes. Des 40 faucheurs anti Ogm poursuivis, plusieurs ont écopé de peines de prison avec sursis. D’autres ont été sanctionnés de la même peine alternative que le leader altermondialiste. Après mise en état, auditions et procés les magistrats s’étaient donné 3 mois de reflexion pour prononcer la peine.

Sur un plan civil, les dommages et intérêts destinés à réparer le préjudice subi par les agriculteurs et la firme Pionneer s’élèvent à quelques 50 000 euros.

Les faits reprochés aux accusès : le fauchage en Haute Garonne d’une parcelle de Maïs Transgénique Mon 810. Ce même OGM par la suite interdit par le législateur.

En état de récidive, José Bové  n’a pas pour l’heure indiqué s’il ferait ou non appel de cette décision.

A LIRE AUSSI :

>> Peines de prison avec sursis requises contre les anti OGM

>> En attendant José Bové, les anti OGM discutent et font la fête

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.