Plan Sécu de Bachelot et Woerth, Lemorton très critique

Catherine Lemorton, députée de Haute-Garonne, tient à marquer son désaccord profond avec les annonces faites par les ministres de la Santé et du Budget Roselyne Bachelot et Eric Woert, le 28 juillet au soir, concernant le redressement des comptes de la Sécurité sociale. En effet et selon la députée socialiste de Toulouse “les deux propositions retenues, à savoir le « reversement » d’une taxe de la part des organismes complémentaires et le « forfait social » provenant des revenus de l’intéressement et de la participation, vont une nouvelle fois amener à grever le pouvoir d’achat des Français.”

le porte monnaie des français

Pour la députée par ailleurs pharmacienne, la conséquence de la mesure annoncée par Roselyne Bachelot est toute tracée. “Comment” souligne Catherine Lemorton “les organismes complémentaires ne vont-ils pas répercuter cette mesure, dont on ne sait pas si elle sera ponctuelle ou pérenne, sur leurs assurés quand 1 milliard d’euros (pour 2009) leur sera ponctionné ?”

“Les appels de Mme Bachelot et de Mr Woerth pour « qu’ils fassent leurs meilleurs efforts pour ne pas répercuter cette contribution» pourraient prendre un tour comique s’il ne s’agissait de la santé et du porte-monnaie des Français, notamment les plus modestes” a souligné Catherine Lemorton.

Par ailleurs, la députée Lemorton a tenu à mettre en perspective cette annonce estivale touchant à la Sécurité sociale des Français en ces termes :
“Comment cautionner un gouvernement qui ne fait rien pour taxer les stock-option, qui accorde des cadeaux fiscaux records aux plus riches et qui, en contrepartie, va ponctionner les salariés intéressés aux bénéfices de leur entreprise ?”

A LIRE AUSSI :

>> la députée Catherine Lemorton attaque Roselyne Bachelot

>> Déremboursement des frais d’optiques

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.