Il y a 150 ans naissait l’éphémère commune de Toulouse

Il y a 150 ans naissait l’éphémère commune de Toulouse
Photo DP/Pixabay

Il y a 150 ans, le 25 mars 1871, était proclamée la Commune de Toulouse depuis le balcon de l’Hôtel de ville, place du capitole. Ce mouvement social toulousain survient quelques jours après la création de La Commune de Paris, un soulèvement majeur du peuple parisien entre le 18 mars et le 28 mai 1871, qui souhaite alors défendre les valeurs émancipatrices de la République en s’opposant à l’assemblée à majorité monarchiste élue en février 1871, représentée par Adolphe Thiers, alors chef du gouvernement.

La Commune de Toulouse a été de courte durée et s’est éteinte le 27 mars. Pendant ces 3 jours, des affrontements ont opposé les insurgés, qui se revendiquent comme patriotes et anticléricaux, à des “bataillons de l’ordre” issus des quartiers bourgeois dans le centre-ville de Toulouse. A l’issue de cette insurrection, une partie des “communards” arrêtée par les forces de l’ordre aurait été emprisonnée dans l’ancienne prison de Furgole, située sur la place des Hauts-Murats à Toulouse, dans laquelle ont également été enfermés d’illustres résistants au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

A l’occasion de cette commémoration, le Conseil départemental lance un projet de restauration du site historique des Hauts-Murats, en partenariat avec le Groupe Les Chalets, propriétaire des lieux, pour un montant de plus de 900 000 €, soit 50 % du montant des travaux. Situé place des Hauts-Murats, à proximité du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, ce haut-lieu de l’Histoire toulousaine qui comprend les remparts antiques et la tour médiévale de l’ancienne prison militaire des Hauts-Murats, bénéficiera d’une valorisation du site à travers la création d’un parcours d’interprétation et d’un espace muséographique. Il sera intégré à terme au circuit Haute-Garonne résistante sur la ville de Toulouse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.