« Le Mali va au-devant d’un danger qu’il n’a jamais connu »

« Le Mali va au-devant d’un danger qu’il n’a jamais connu »
Photo DP/Pixabay

L’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali, Alioune Tine, a alerté, lundi, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies sur les violences perpétrés par les groupes extrémistes violents dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans les régions du nord du Mali, la situation est marquée par l’activité des groupes extrémistes violents, notamment le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans et l’État islamique du Grand Sahara, a indiqué l’expert lors de la présentation de son rapport au Conseil des droits de l’homme.

Ces groupes se sont attaqués aux populations civiles, aux travailleurs humanitaires ainsi qu’aux forces de défense et de sécurité maliennes. Ils ont également extorqué des biens aux populations, par le biais du prélèvement forcé dit de la zakat.

Dans le centre du Mali, les groupes extrémistes violents ont attaqué la population civile dans plusieurs villages, a poursuivi M. Tine. Ils ont également imposé des blocus sur certains villages, ce qui n’a fait qu’aggraver les conditions de vie des populations, a-t-il insisté.

Les groupes extrémistes violents ont continué à étendre leurs activités dans les régions de Kayes, Koulikoro et Sikasso, a poursuivi l’expert. Cette extension fait craindre un risque d’escalade des attaques contre les civils dans des régions jusqu’ici relativement épargnées et vers les pays limitrophes, a-t-il ajouté.

M. Tine a réitéré, comme il l’avait déjà indiqué dans son précédent rapport, que le Mali et toute la sous-région vont au-devant d’un danger qu’ils n’ont jamais connu. Il a néanmoins salué diverses initiatives qui ont été prises par les autorités maliennes et leurs partenaires pour améliorer la protection des civils, notamment les initiatives de réconciliation, dont certaines auraient abouti à des accords de paix entre des communautés autrefois en conflit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.