A Toulouse aussi le théâtre de la Cité est désormais occupé par les artistes

Occupation théâtre Toulouse
A Pau aussi, un théâtre est occupé depuis ce début de semaine. Photo CP

La fronde contre le blocage des lieux artistiques pour cause de pandémie de COvid19 s’amplifie partout en France. Après le théâtre de l’Odéon à Paris, à Toulouse, le théâtre de la Cité est désormais occupé.

A l’appel de plusieurs syndicats d’artistes ou du monde de la culture, une manifestation est prévue ce Jeudi 11 mars à 10h30 devant le Théâtre de la Cité à Toulouse. Il s’agit, pour ces “occupants” de porter plusieurs revendications :

· Le retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage

· La prolongation des droits à l’assurance chômage des artistes et technicien·ne·s du spectacle vivant et de l’audiovisuel, au delà du 31 Août 2021 et au minimum pendant un an après la reprise totale du secteur culturel

· L’élargissement de cette mesure dès maintenant à tous les travailleur·e·s précaires, extras et saisonnier·ère·s entre autre, qui subissent les effets de la crise

· Ouverture de droits immédiate pour les cotisant·e·s aux annexes 8 et 10 peu importe le nombre d’heures cotisées.

· Assimilation de toutes les heures d’éducation artistique en annexes 8 et 10.

· Des mesures d’urgence pour garantir l’accès à toutes les travailleuses et travailleurs en emploi discontinu, mais aussi les autrices et auteurs, aux congés maternité et maladie indemnisés

· Des dispositifs d’aide à la diffusion sur tout le territoire régional et national, avec des moyens financiers et logistiques conséquents, Une autre politique publique de la culture qui réponde véritablement aux besoins de toutes celles et ceux qui la fabriquent

· Des moyens pour garantir les droits sociaux, retraite, formation, médecine du travail, congés payés, etc…, dont les caisses sont menacées par la baisse des cotisations sociales.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.