Mort d’Alisha : l’émotion et l’incompréhension à Argenteuil

Après le choc, c’est l’incompréhension à Argenteuil. Les camarades d’école sont horrifiés par ce meurtre glaçant d’Alisha. Ce mercredi, devant l’établissement, des élèves, qui connaissent les agresseurs présumés, se disent sidérés. “Pour moi, je les voyais tous les jours. C’était des enfants comme nous. Je reste sur mes gardes. Maintenant, je ferai attention avec qui je parle, qui je fréquente. Franchement, on n’est à l’abri de rien”, évoque l’une d’entre eux. “Au lycée, je ne me sens pas en sécurité parce que le harcèlement peut aller loin”, prévient une autre.Devant l’école, des fleurs, des messages ont été déposés spontanément en mémoire d’Alisha. Les camarades de classe de la collégienne de 14 ans parlent d’une jeune fille très appréciée, super gentille, géniale. Alisha était sérieuse, assidue, d’après les mots de la direction de l’école. Elle était scolarisée en 3e B, dans la même classe que les deux agresseurs présumés. Alerté des faits de harcèlement, l’établissement avait programmé un conseil de discipline. Il devait se tenir mardi. Mais, la mort tragique d’Alisha est survenue juste avant. Depuis hier, l’établissement propose une cellule psychologique pour tous les élèves qui en éprouvent le besoin.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.