Toulouse, avec la crise Covid19, l’aéroport a perdu 67% de son trafic passager

Toulouse, avec la crise Covid19, l'aéroport a perdu 67 de son trafic passager
© Aéroport Toulouse-Blagnac

La pandémie de COVID-19 a considérablement ralenti l’activité de plateforme toulousaine en 2020. Contraint par les restrictions de déplacement, le trafic passagers a reculé de 67 %, avec 3,1 millions de passagers accueillis.

Conséquence des fermetures de frontières, c’est le trafic international qui a été le plus pénalisé avec un recul de 75 % par rapport à 2019 (1 165 872 passagers). Le trafic national a mieux résisté (-60 %), avec 1 929 371 passagers enregistrés. En hausse de 11 points, la part du domestique a représenté 62 % du trafic total 2020. Un marché intérieur mieux protégé et marqué notamment par l’arrivée de la compagnie Transavia sur la plateforme, avec l’ouverture d’une ligne Toulouse-Nantes.

La chute de la demande s’est logiquement traduite par un fort recul du nombre de mouvements d’avions (-56 %), avec 44 017 mouvements enregistrés (100 554 en 2019).

Le trafic fret et poste, moins touché que le trafic de passagers en raison notamment de l’accélération des nouveaux modes de consommation, a reculé de 28 % en 2020, avec 48 949 tonnes traitées (fret constructeur : -30 % ; fret express : -22 % ; trafic postal : -38 %).

Le bilan financier 2020 traduit la baisse de l’activité à l’aéroport. Ainsi, le chiffre d’affaires s’élève à 82 millions d’euros, en repli de 47 % par rapport à l’exercice précédent. Le résultat opérationnel courant du groupe ATB est en perte de 11,2 M€ (+36,6 M€ en 2019).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.