Origine du coronavirus : « toutes les hypothèses restent ouvertes » (OMS)

30 morts 86 personnes en réanimation en Occitanie
Photo DP/Pixabay

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, vendredi, que des analyses et études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’origine de la Covid-19 après qu’une équipe d’experts a conclu une mission en Chine.

« Certaines questions ont été soulevées quant à savoir si certaines hypothèses ont été écartées. Après avoir parlé avec certains membres de l’équipe, je souhaite confirmer que toutes les hypothèses restent ouvertes et nécessitent des analyses et des études supplémentaires », a déclaré le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse organisée virtuellement depuis Genève.

Après un séjour de quatre semaines à Wuhan, en Chine, l’équipe d’experts avait annoncé mardi dernier, n’avoir pu percer les origines de la pandémie de Covid-19.

Selon l’agence sanitaire mondiale de l’ONU, l’équipe internationale d’experts chinois et de l’OMS a permis « de mieux comprendre les premiers jours de la pandémie, et a identifié des domaines nécessitant des analyses et des recherches plus approfondies ».

« Nous sommes encore loin de comprendre l’origine du coronavirus et la chaîne de transmission aux humains, mais avant d’aller en Chine, nous savions déjà que cela prendrait du temps et que ce n’était qu’un premier pas », a fait valoir de son côté, Peter Ben Embarek, le chef de l’équipe de l’OMS, qui a enquêté en Chine. « L’objectif n’était pas tant de trouver l’origine du coronavirus, mais de comprendre quelles sont les pistes à explorer plus en avant », a affirmé la virologue néerlandaise, Marion Koopmans, membre de l’équipe.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.