Conseils pour un achat immobilier à Toulouse

Conseils achat immobilier Toulouse
Photo DP/Pixabay

Malgré la crise sanitaire et économique, le marché de l’immobilier reste actif à Toulouse. La hausse des prix semble moins importante que les années précédentes. Et si c’était le bon moment pour franchir le pas ? Quelques conseils pour un achat immobilier pour en faire son logement ou comme investissement.

1- Bien étudier le marché

Un achat immobilier est un acte conséquent : parfois celui d’une vie. Dès lors, il est préférable de bien étudier le marché local en lisant la presse spécialisée ou en sollicitant les conseils d’un expert, notaire, agent immobilier, banquier spécialisé ou autre. Pour l’achat d’un appartement loi pinel toulouse en investissement, des opportunités existent. En tout état de cause, ne pas être trop pressé permettra à l’acquéreur d’amoindrir le risque d’erreurs.

2- Regarder les opportunités, quartier par quartier

En fonction de ses besoins, de ses choix et de sa capacité d’investissement, certains quartiers seront accessibles, d’autres plus difficiles. A Toulouse, le centre ville, plus recherché présente les prix les plus élevés. Dans les quartiers situés au delà des boulevards, des offres intéressantes peuvent être dénichées à Marengo, aux Minimes ou de l’autre côté de la Garonne à Saint Cyprien. Dans ces quartiers, l’offre pourra se décliner en maisons individuelles avec jardin ou appartements. Celles et ceux qui préfèrent le calme pourront éventuellement regarder en banlieue ou dans les départements limitrophes bien servis par les transports en commun : Tarn, Ariège ou Gers.

3- Bien préparer son dossier financier

Un achat immobilier est un acte juridique et financier complexe qui requiert le plus souvent un prêt. Il faudra solliciter une banque, ou un courtier spécialisé qui pourra vous faire la meilleur offre en fonction de l’apport initial et des garanties apportées. Dans tous les cas de figure, dans une situation de marché fluctuant pour cause de crise épidémique, il ne faudra pas hésiter à négocier : le prix du bien comme les intérêts et frais annexes du prêt financier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.