Viol d’une étudiante de Sciences Po Toulouse, une enquête interne ouverte

Viol d'une étudiante de Sciences Po Toulouse, une enquête interne ouverte
Photo Archives DP/Pixabay

Samedi 6 février 2021, une étudiante de l’institut d’études politiques (IEP) Sciences Po Toulouse a déposé plainte pour viol. L’affaire a donné lieu à de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. La rectrice a tenu à apporter son soutien public à cette étudiante.

Enquête internet à l’IEP de Toulouse

Dans un communiqué de presse diffusé ce mercredi Sophie Béjean, rectrice de la région académique Occitanie, chancelière des universités et Khaled Bouabdallah, recteur délégué pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation déclarer “apporter leur plein soutien à cette étudiante dans sa démarche et remercient Olivier Brossard, directeur de l’IEP, qui a aussitôt pris les mesures adaptées pour lui apporter tout l’accompagnement nécessaire“.

Alerté par un personnel de l’IEP qu’une étudiante, souhaitant garder l’anonymat, avait déclaré être victime d’un viol, M. Brossard directeur de l’IEP a immédiatement réagit et diligenté une enquête interne tout en effectuant un signalement auprès du procureur de la République. Il a par ailleurs saisi la section disciplinaire de l’IEP et activé la cellule en charge des violences et propos discriminatoires de l’établissement a précisé le rectorat.

Plainte et mesures disciplinaires

Cette élève, soutenue et accompagnée par les équipes de l’établissement, à déposé plainte. Afin de la protéger et en parallèle de l’enquête judiciaire en cours, des mesures conservatoires ont été décidées ce mardi 9 février. Des mesures disciplinaires adaptées seront prises à l’encontre de l’élève agresseur si les faits sont avérés a t il été annoncé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.