L’antisémitisme et la haine sur les réseaux sociaux doivent être systématiquement combattus (ONU)

Holocauste le monde n’est pas à l’abri des mêmes dangers aujourd’hui
Photo DP

A l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste (27 janvier), les Nations Unies ont rappelé aux gouvernements et aux plateformes numériques leurs responsabilités pour combattre efficacement l’antisémitisme et la haine qui sévissent sur les réseaux sociaux.

La rhétorique et les incidents antisémites ont connu une augmentation dramatique dans de nombreux pays ces dernières années, à la fois hors ligne mais aussi en ligne. En 2020, ces tendances sont devenues encore plus inquiétantes, avec des informations faisant état de rhétorique antisémite sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels.

Ces discours de haine font la promotion de théories du complot scandaleuses et ont ainsi attribué la responsabilité de la pandémie de Covid-19 aux juifs, comme l’ont noté en 2020 le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou croyance dans une déclaration et le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporaines de racisme dans un rapport.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a dénoncé cette forte augmentation des activités antisémites sur les réseaux sociaux. Selon le Congrès juif mondial, les insultes antisémites ont augmenté de 30% sur les principales plateformes numériques depuis novembre 2019.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.