Coronavirus – 97% des personnes infectées conservent des anticorps six mois après

Coronavirus - 97% des personnes infectées conservent des anticorps six mois après
Image par fernando zhiminaicela de Pixabay

Une étude réalisée par des chercheurs toulousains pourrait permettre d’ajuster la stratégie de vaccination.

Parue jeudi 27 janvier 2020 dans la revue scientifique « Clinical infectious diseases », une étude réalisée au CHU de Toulouse permet de confirmer que les personnes ayant été positives au SARS-CoV-2 sont protégées durant 167 jours. Cette étude, portée par les services de virologie, de santé au travail et d’infectiologie du CHU de Toulouse, a été réalisée sur une cohorte d’agents hospitaliers.

L’étude s’est déroulée du 10 juin au 9 décembre 2020 auprès de 276 soignants ayant été testés positifs en sérologie au SARSCOV V2, dans le cadre de la campagne de dépistage sérologique réalisée entre le 10 juin et le 10 juillet 2020 afin de définir la proportion de personnes ayant contracté le virus. Sur les 8758 agents du CHU dépistés entre le 10 juin et le 10 juillet 2020, 276 positifs ont été identifiés (3%).

L’objectif étant d’évaluer le taux d’anticorps neutralisants contre le virus des personnes séropositives, les 276 agents positifs ont été invités à revenir effectuer un prélèvement entre le 30 novembre et le 30 décembre a expliqué le CHU de Toulouse jeudi après midi.
Après 167 jours de suivi:
– 96.7 % des soignants initialement séropositifs ont un taux d’anticorps neutralisants stable ou à la hausse, qu’ils aient été asymptomatiques ou symptomatiques ;
– 1.9 % ont un taux plus faible ;
– 1.4 % demeurent indétectables (pas d’anticorps neutralisants détectés ni en juillet ni en décembre).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.