international

Covid19 : des experts fustigent un système d’alerte inadapté

Un système mondial d’alerte pandémique inadapté aux besoins, un manque de préparation de la planète pour affronter la Covid-19 ou des hésitations à déclarer l’urgence sanitaire internationale, ce sont certaines des conclusions du deuxième rapport de situation du Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie.
Dans ce rapport présenté ce mardi au Comité exécutif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le groupe d’experts mandaté par l’agence onusienne estime qu’il est « douloureusement conscient du fait que le monde n’était pas préparé à affronter la pandémie du coronavirus ».

Plus d’un an après les premiers cas du nouveau coronavirus à Wuhan, en Chine, les experts sont arrivés à la conclusion qu’on aurait pu agir plus vite et d’une façon plus robuste pour alerter la communauté internationale.

Le groupe d’experts estime qu’« il aurait été possible d’agir plus vite sur la base des premiers signes » et que des mesures d’endiguement auraient dû être immédiatement mises en œuvre dans tous les pays confrontés à un cas probable.

Une façon de rappeler que des mesures de santé publique auraient pu être appliquées plus énergiquement par les autorités chinoises locales et nationales en janvier dernier et ainsi enrayer l’épidémie dès le début.

D’autant que dès la fin janvier 2020, des données existaient sur des cas dans plusieurs pays. « Des mesures de santé publique auraient dû être immédiatement mises en œuvre dans tous les pays confrontés à un cas probable, mais elles ne l’ont pas été », regrette le rapport.

Des risques pandémiques qui n’ont pas été pris au sérieux

D’une manière générale, le document relève que les premières données relatives à l’efficacité des mesures prises contre le SARS-CoV-2 auraient pu être échangées plus largement et plus tôt. « On aurait pu intervenir plus rapidement pour appliquer les stratégies d’endiguement les plus efficaces partout où apparaissaient des cas », insiste le groupe d’experts.

Selon les experts indépendants, les risques existentiels déjà connus posés par la menace pandémique n’ont pas été pris au sérieux. Ils estiment qu’un nouveau cadre international est nécessaire.

« Si l’on avait appliqué le principe de précaution aux premières indications non confirmées d’une transmission interhumaine asymptomatique, des mises en garde plus précoces auraient pu être lancées par l’OMS et les autorités nationales et locales concernant le risque de transmission », relève le groupe d’experts.

Partager

Articles Récents

Alerte enlèvement d’un enfant de 8 ans

Le ministère de la Justice vient de lancer une alerte enlèvement pour un enfant de 8 ans dans le département…

31 juillet 2021

Mort de Jacob Desvarieux fondateur de Kassav

Jacob Desvarieux musicien co fondateur du groupe Kassav est mort des suites d'une infection par la Covid19 ce 30 juillet.…

31 juillet 2021

Covid19 “Dégradation très forte de tous les indicateurs épidémiologiques”

Santé Publique France vient de publier ses dernières données sur l'évolution de la pandémie de COvid19 en France. La situation…

30 juillet 2021

Gers – face à la hausse des cas de Covid, le préfet prend de nouvelles restrictions

Toute la France fait face à la 4e vague de Covid19 liée au variant delta. Partout, les taux d'incidence qui…

30 juillet 2021

Covid-19 : La Réunion et la Martinique reconfinées ce weekend

Covid-19 en France : La Réunion et la Martinique reconfinées ce weekend. Situation "dramatique" en outre-mer avec La Réunion et…

30 juillet 2021

Macron – ce que contient la réforme de l’assurance chômage

Selon les premiers résultats publiés vendredi 30 juillet par l’Insee, l’économie française a rebondi plus que prévu au deuxième trimestre,…

30 juillet 2021
janvier 2021
L M M J V S D
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Alertes-Newsletter Toulouse7.com

Archives