deux Casques bleus tués en République centrafricaine

deux Casques bleus tués en République centrafricaine
Image par Michel van der Vegt de Pixabay

L’ONU a condamné le meurtre de deux Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) tués, lundi, dans une attaque dans le sud du pays.

Deux soldats de la paix – un Gabonais et un Marocain – ont été tués à 17 kilomètres de la ville de Bangassou, chef-lieu de la préfecture du Mbomou, suite à l’embuscade de leur convoi par des éléments des groupes armés coalisés, notamment composés de combattants de l’UPC et des anti-Balakas.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en République centrafricaine (RCA), Mankeur Ndiaye, a fermement condamné cette attaque qu’il a qualifiée de « lâche ».

Dans un communiqué publié le jour même de l’attaque, M Ndiaye, qui dirige également la MINUSCA, a souligné que cette dernière travaillera avec les autorités centrafricaines pour que les auteurs et les complices de ces crimes de guerre soient arrêtés et répondent de leurs actes devant la justice.

Le Représentant spécial a rendu hommage aux Casques bleus disparus et présenté ses condoléances émues aux familles endeuillées, aux contingents gabonais et marocain ainsi qu’à leurs gouvernements.

Attaques répétées

Depuis le 19 décembre dernier, la RCA est le théâtre d’attaques répétées commises par des groupes armés qui remettent en cause l’autorité du gouvernement centrafricain et la tenue des élections.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.