Covid19 : la campagne de vaccination s’ouvre aux plus de 75 ans à Toulouse

Covid19 : la campagne de vaccination s'ouvre aux plus de 75 ans à Toulouse
Image par DoroT Schenk de Pixabay

Place aux seniors: la vaccination contre le Covid-19 s’élargit lundi à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, sur fond de craintes de pénurie et de critiques sur l’organisation, alors que le virus a déjà provoqué la mort de plus de 70.000 personnes. Cette deuxième phase de la campagne soulève déjà des critiques sur la logistique mise en oeuvre. Des élus des collectivités locales priées de mettre à disposition sites et personnels ont publiquement déclaré leurs interrogations sur l’acheminement réel de vaccins dans plusieurs sites.

Autres critiques formulées : la difficulté de prendre rendez vous et l’absence de communication adaptée de la part du gouvernement. Si plusieurs sites internet ont été prévus pour cette prise de rendez vous, trouver celui adapté à la situation et l’utiliser est parfois difficile, qui plus est lorsque les numéros de téléphone des centres de vaccinations sont très difficiles d’accès en raison de l’afflux de demandes.

Centres de vaccination : comment sont réparties les doses ? À leur arrivée sur le sol national, c’est d’abord l’État qui prend en charge les vaccins. Il les répartit dans cinq plateformes logistiques et une centaine d’hôpitaux en fonction du nombre de personnes de plus de 75 ans, dans chaque département. Elles sont ensuite livrées dans les Ehpad selon le nombre de consentement recueilli que font remonter les pharmaciens, et depuis les hôpitaux vers des centres de vaccination en fonction de leur capacité comme le nombre de soignants mobilisés. C’est du moins ce qu’explique le ministère de la Santé. Sur place, le personnel aimerait plus de transparence. Et pourquoi pas une répartition selon la circulation du virus. “On a l’impression que c’est aussi un petit peu le premier arrivé, premier servi. Il faut qu’on ait des règles(…), des critères d’information qui sont suffisamment précis. On les pondère en fonction effectivement de l’incidence. Ce sera autant de points gagnés contre l’épidémie”, explique Dr Laurent Saccomano, président de l’URPS des médecins libéraux en région PACA.Cette semaine, les premières doses du vaccin Moderna ont été livrées en région les plus touchées comme le Grand Est. Mais sur place, la logistique ne semble pas encore au point même avec les premiers vaccins Pfizer. Des pharmaciens dénoncent des dysfonctionnements. “J’ai commandé 50 doses pour mon Ehpad. Je n’en ai reçu que 19, sans aucune explication. C’est l’infirmière de l’Ehpad qui a dû aller chercher elle-même les doses manquantes, dans une autre pharmacie à 40 km”, se confie un professeur qui préfère rester anonyme. Contactée, l’ARS du Grand Est parle d’erreur marginale. Les pharmacies seront de nouveau livrées pour les Ehpad trois semaines après la première injection.

1 Commentaire

  1. BONJOUR CE N EST PAS NORMAL QU ON NE NOUUS REPONDES AU NUMERO DE TELEPHONE AU 0809541919 J AI UTILISER TOUT MON FORFAIT J AI 81 ANS ET J AIMERAI ME FAIRE VACCIVER AU PLUS VITE MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.