Le cuivre possède-t-il des propriétés antibactériennes ?

Le cuivre est par essence un métal. Pour le commun des mortels, il s’agit d’un matériau qui intervient uniquement dans la construction de certains composants électriques, thermiques et électroniques. Pourtant, le cuivre est bien plus que ça.

Des études récentes ont révélé une autre facette de ce matériau qui, en fait, serait un oligo-élément et mieux encore un puissant et insoupçonné antibactérien contre les virus les plus virulents de cette planète.

Bien sûr que c’est une bonne nouvelle par les temps qui courent ! D’autant plus que le cuivre a montré une certaine efficacité contre les coronavirus.

C’est quoi un antibactérien ?

Asia man using spray alcohol cleaning for protect anti virus bacteria. Preventive measures against corona virus.

Un antibactérien est une substance, un produit chimique, naturel, fossile, etc. qui a la propriété de neutraliser ou d’éliminer définitivement des bactéries ou des virus. C’est le cas par exemple, du film antibactérien Doctor Copper. Ce film fait à base de cuivre vient confirmer l’efficacité, clamée depuis des années par certains scientifiques, de ce matériau contre les champignons tels les moisissures ou les virus.
Il existe aussi une multitude de désinfectants et d’anti-aseptisant tels que les gels ou les savons qui permettent de se débarrasser des millions de microbes et de virus.

Le cuivre efficace contre les microbes : en quelle proportion ?

Le cuivre est capable, et, cela ne fait plus aucun doute, d’éliminer les bactéries et virus les plus dangereux et les plus résistants. Le mécanisme de destruction n’est certes pas connu ni maîtrisé, mais les scientifiques avancent plusieurs théories à savoir :

  • Une possible perturbation de la balance osmotique ;
  • Une éventuelle fuite de glutamate ou de cette substance appelée le potassium à travers la membrane cellulaire ;
  • Une génération de peroxyde d’hydrogène qui causerait un stress oxydant ;
  • Une réaction de chélation qui créerait des chélates nocifs pour les protéines qui n’ont pas besoin de cuivre.

Rien n’est vraiment sûr. Mais, ce qui est certain, plus la dose de cuivre sera forte, plus elle possédera des capacités dévastatrices et nocives pour les bactéries. Ainsi, si vous avez du cuivre pur, vous pourrez l’utiliser pour vous débarrasser de ces parasites devenus trop teigneux ; quitte à savoir comment faire.

Si vous avez en votre possession des alliages, Il vous faut vous assurer que le cuivre est en proportion suffisante. Sur le site doctor-copper.com, vous découvrirez par exemple un film adhésif en cuivre capable de vous protéger, en tout temps, contre les microbes et les virus. Ce film adhésif, facile à utiliser, peut-être collé sur une table de restaurant, sur un téléphone portable, sur la porte et la poignée d’une banque, sur la crépine pour évier, etc.

Quelques exemples de bactéries sur lesquels le cuivre à un effet nocif

Des recherches scientifiques ont révélé l’efficacité du cuivre pour venir à bout de moisissures et de bactéries pathogènes telles que : les coronavirus, la Grippe A (H1N1), l’Adénovirus, le Poliovirus, l’Entérocoque résistant à la Vancomycine, la Staphylococcus aureus staphylocoque doré résistant à la méticilline, le Clostridium difficile, le Tubercle bacillus, etc.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.