Les dangers d’internet : Comment prévenir les risques d’enlèvement d’enfants ?

Le Web constitue un écosystème complexe où se côtoient des millions de femmes et d’hommes aux intentions diverses. En effet, sur internet, autant il y a des personnes aux intentions nobles, autant il y a des vendeurs d’illusions, des cybercriminels, des pervers, des terroristes et des pirates qui sont à l’affût de la moindre information pour diffamer, piéger et kidnapper, etc. Sur internet, les plus grandes victimes sont les enfants et les adolescents qui ne sont pas forcément préparés à affronter cet univers.

Éduquer les enfants aux risques d’internet

 

Le Web constitue un écosystème complexe où se côtoient des millions de femmes et d’hommes aux intentions diverses. En effet, sur internet, autant il y a des personnes aux intentions nobles, autant il y a des vendeurs d’illusions, des cybercriminels, des pervers, des terroristes et des pirates qui sont à l’affût de la moindre information pour diffamer, piéger et kidnapper, etc. Sur internet, les plus grandes victimes sont les enfants et les adolescents qui ne sont pas forcément préparés à affronter cet univers.  Éduquer les enfants aux risques d’internet
Frightened teenage girl with laptop on floor in dark room. Danger of internet

La majorité des enfants et adolescents d’Europe et d’ailleurs se rendent sur internet plus d’une fois au quotidien. C’est la résultante de la forte digitalisation de la société occidentale notamment. L’utilisation de l’internet s’est accrue, et ce, de façon exponentielle avec le développement des réseaux sociaux. La conséquence qui découle de cette utilisation excessive d’internet et de ses outils est que les enfants et les adolescents s’exposent à une multitude de risques qui peuvent s’avérer mortels. Commandez le roman de Jennifer Larcher qui vous plongera dans l’histoire captivante d’une jeune fille victime de son innocence et d’un enlèvement qui fit couler beaucoup d’encre.

 Nous vivons donc dans un contexte où seule l’éducation peut aider les enfants à appréhender les dangers d’internet, à savoir : les enlèvements et demandes de rançons, l’usurpation d’identité, l’apologie de la violence physique, l’appel au racisme et à l’antisémitisme à travers des propagandes très vindicatives.

Par ailleurs, certains adolescents sont de plus en plus sujets à l’ harcèlement sexuel et moral à travers la diffusion d’images pour salir leur réputation, aux menaces de mort, aux insultes, etc. Les autres pièges moins visibles sur internet sont les messages des sectes pernicieuses qui diffusent sur le net des messages religieux radicaux aux idées dangereuses. Enfin, certaines personnes aux idéologies malsaines incitent des utilisateurs de sites à l’anorexie ou au suicide. Pour les enfants et adolescents, ce sont autant de dangers qu’il faut être préparé à éviter.

Tout le monde le sait : il est souvent difficile de se faire comprendre des enfants et adolescents pubères. Alors, l’éducation aux risques d’internet doit se faire à la maison comme à l’école. Ainsi, les parents comme les enseignants doivent donner aux enfants des conseils avisés et leur assurer un accompagnement permanent. L’accompagnement passe par un contrôle discret et non intrusif de tous les supports numériques utilisés par les adolescents. Le but d’une telle démarche est de rendre leur découverte d’internet plus sécurisée.

Adopter les bonnes pratiques sur internet

Les enfants doivent être initiés à l’adoption des bons comportements et réflexes en matière de navigation sur internet. Il s’agit de petits gestes qui, combinés, garantissent aux adolescents une vie plus sereine sur internet. Nous citerons entre autres :

  • La protection logicielle des équipements informatiques

Les parents doivent veiller à faire installer sur tous les appareils connectés de leurs enfants des logiciels de protection et de surveillance contre les applications malveillantes, les logiciels espions qui collectent sur les appareils desinformations personnelles.

  • Le choix d’identifiants neutres

Il est conseillé aux filles en l’occurrence de ne pas utiliser leurs propres noms pour s’inscrire sur les réseaux sociaux. Les adolescents doivent choisir qui peut voir leurs informations personnelles telles que les photos, le sexe, l’âge, le nom de leur école, le numéro de téléphone, leurs positions géographiques en temps réels, etc. et aussi en interdire l’accès aux inconnus. Les informations personnelles, c’est aussi les mots de passe qui doivent être complexes et qu’ils doivent apprendre à changer régulièrement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.