Coronavirus. Toulouse et la Haute Garonne en Rouge, ce que cela signifie

Coronavirus. Toulouse et la Haute Garonne en Rouge, ce que cela signifie
Image par Candid_Shots de Pixabay

Le premier ministre Jean Castex a placé ce jeudi les départements de l’Hérault et de la Haute Garonne en Rouge pour cause de Coronavirus. La circulation du virus est plus rapide qu’ailleurs. Le préfet peut désormais prendre de nouvelles mesures attentatoires aux libertés pour cause de santé publique.

Face à la recrudescence de l’épidémie, le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jour le placement du département de la Haute-Garonne en zone de circulation active du virus parmi les 19 nouveaux départements français. La Haute Garonne est placée en Rouge.

En Haute-Garonne, le taux d’incidence est désormais de 51.3 cas pour 100 000 habitants traduisant un triplement depuis ces 3 dernières semaines. 35 clusters sont actuellement identifiés, soit un triplement depuis le déconfinement. Les hospitalisations ont doublé en 2 semaines en passant aujourd’hui à 43 sur notre département. Nous observons une hausse importante des cas notamment chez les jeunes, mais également chez les personnes âgées, ce qui doit appeler une vigilance accrue compte tenu de leur vulnérabilité a commenté l’entourage du préfet de Région ce jeudi après midi.

En conséquence, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, en concertation avec de nombreux élus, a pris de nouvelles mesures de protection pour le département de la Haute-Garonne, par arrêté préfectoral en date du 27 août 2020.

À compter du vendredi 28 août 2020, le port du masque sera obligatoire :

dans un rayon de 30 mètres des entrées et sorties des crèches et établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) du département, de 7h à 22h ; dans les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique en Haute-Garonne, de 7h à 3h.
Pour rappel, le masque est d’ores et déjà obligatoire :

dans les transports en commun, y compris sur les zones d’attente type arrêts de bus et de tramway sur l’ensemble du territoire national ;
dans les lieux publics clos du territoire national ;
sur les marchés, vide-greniers et brocantes du département ;
sur l’ensemble de la commune de Toulouse.

Le bon respect de ces mesures est une condition nécessaire à l’évolution favorable de la situation sanitaire. Ces mesures doivent donc être strictement appliquées et feront l’objet d’un contrôle par les forces de l’ordre. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135€ a rappelé la préfecture.

Au regard de l’évolution de la situation sanitaire, de nouvelles mesures pourraient être prises si nécessaire, en concertation avec les élus notamment. Elles feront l’objet d’une nouvelle communication le cas échéant.

Conformément aux instructions gouvernementales, aucun événement de plus de 5000 personnes ne pourra avoir lieu, quelle qu’en soit sa nature (sportif, culturel, festif, etc.).

Enfin, les 5 drive de dépistage existants seront renforcés dans les tous prochains jours par des opérations ponctuelles sur le territoire départemental ainsi que par la création de 2 nouveaux drive sur la commune de Toulouse. Un dépistage mobile, en lien avec le CHU de Toulouse sera effectif dès le début du mois de septembre.

Coronavirus. Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du gouvernement Les Premier ministre, ministre de la Santé et ministre de l’Éducation nationale ont tenu une conférence de presse à Matignon pour faire le point sur la situation sanitaire en France, au lendemain de la présentation du protocole sanitaire par Jean-Michel Blanquer. Masque obligatoire à Paris, plan de reconfinements locaux, vaccin…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.