Plusieurs dizaines de Naissances de Bouquetins dans les Pyrénées

41 bouquetins sont nés dans les Pyrénées
Photo Jean-Paul CRAMPE

La plus éloquente preuve de la parfaite adaptation des bouquetins au territoire pyrénéen est cette ribambelle de nouveaux nés observés depuis le 4 mai dernier sur le territoire du Parc national des Pyrénées.

A ce jour, les gardes-moniteurs du Parc national des Pyrénées ont dénombré 41 cabris. Certains manquent certainement encore à l’appel tant leur pelage cryptique (couleur proche de celle du milieu naturel) et leur localisation dans cet habitat rupestre de haute-altitude, leur mère cherchant un peu de fraicheur, rendent difficile leur observation. Alors que l’âge habituel de première reproduction est de trois ans, de jeunes femelles âgées de deux ans ont été observées suivies d’un petit (i.e. suitées). Cela caractérise une population réintroduite bien adaptée avec une croissance démographique rapide.

Après avoir choisi l’isolement pour la mise bas, les femelles vivent aujourd’hui de nouveau en harde, éduquant côte à côte leur petit. 25 cabris observés sur le secteur de Cauterets, lieu des dix premiers lâchers (2014/2015), douze cabris observés sur le secteur de Luz Saint Sauveur – Gavarnie, lieu de quatre lâchers (2016/17) trois cabris observés sur le secteur de la vallée d’Aspe, lieu des quatre premiers lâchers béarnais, et même 1un observé en Espagne (un petit groupe de trois femelles s’étant installé dans la vallée du Rio Ara).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.