Le mois de Mai 2020 le plus chaud de l’histoire

Le mois de Mai 2020 le plus chaud de l'histoire
Image par TeeFarm de Pixabay

« Mai 2020 a été le mois de mai le plus chaud jamais enregistré, selon un ensemble de données reconnues au niveau international. Les niveaux de dioxyde de carbone dans une station d’observation de référence ont également établi un nouveau record », a signalé dans un communiqué l’Organisation météorologique mondiale (OMM) vendredi.

Le dérèglement climatique s’aggrave

L’OMM avertit que cela aura un impact majeur sur la biodiversité et les écosystèmes – le thème de la Journée mondiale de l’environnement – ainsi que sur le développement socio-économique et le bien-être humain. Cette année la Journée souligne que c’est le temps de la nature et appelle à « faire repousser plus vert » et à reconstruire en mieux pour les hommes et la planète.

« Les gouvernements vont investir dans la relance, et il est possible de s’attaquer au climat dans le cadre du programme de relance. Il est possible de commencer à infléchir la courbe au cours des cinq prochaines années », a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas.

M. Taalas a souligné à plusieurs reprises que le ralentissement industriel et économique provoqué par la Covid-19 ne saurait se substituer à une action climatique soutenue et coordonnée visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. En raison de la très longue durée de vie du CO2 dans l’atmosphère, l’impact d’une baisse des émissions ne devrait pas entraîner une réduction des concentrations de CO2 dans l’atmosphère.

“la nature envoie un message”

« La nature nous envoie un message clair », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. « Nous nuisons à la nature – à notre propre détriment. La dégradation des habitats et la perte de biodiversité s’accélèrent », a-t-il déclaré.

« Le dérèglement climatique s’aggrave. Les incendies, les inondations, les sécheresses et les grandes tempêtes sont plus fréquents et plus dommageables. Les océans se réchauffent et s’acidifient, détruisant les écosystèmes coralliens. Et maintenant, un nouveau coronavirus fait rage, sapant la santé et les moyens de subsistance. Pour prendre soin de l’humanité, nous DEVONS prendre soin de la nature », a-t-il exhorté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.