Minneapolis – les émeutes vidéos chocs

Minneapolis - les émeutes en 4 vidéos chocs
Image par 272447 de Pixabay

Mort de George Floyd : 3e nuit d’affrontements à Minneapolis – Troisième nuit de violence aux Etats-Unis Les manifestations se multiplient aux Etats-Unis après la mort de George Floyd lors de sa violente arrestation par la police, une onde de choc mondiale, l’indignation règne George Floyd est mort asphyxié alors que 3 policiers de Minneapolis l’immobilisaient au sol avec un placage ventral L’un des policiers avait son genou sur son cou pendant plus de 7 mins alors de Floyd répétait qu’il n’arrivait pas à respirer Selon un porte-parole de la police, cet afro-américain de 46 ans semblait ivre et avait résisté à son interpellation par les agents appelés pour un délit mineur Des dires remis en cause par la diffusion par CBS d’une vidéo (caméra de surveillance) d’un restaurant proche de la scène Une nouvelle bavure policière qui a mis le feu au poudre provoquant de nombreux débordements Incendies et pillages se poursuivent près du commissariat, en marge, un homme est décédé par balle Les violentes manifestations et affrontements se multiplient à Minneapolis mais aussi Chicago, New York, Los Angeles Les réactions s’enchaînent dans tout le pays pour dénoncer la violence injustifiée des policiers sur les Noirs Le maire de Minneapolis, s’est demandé ” pourquoi l’homme qui a tué George Floyd (n’était) pas en prison ” Les quatre policiers accusés du meurtre de Floyd ont été limogés mais laissés en liberté alors qu’une enquête a été ouverte

Deuxième nuit d’émeutes aux États-Unis après le “crime racial” de Minneapolis – Des manifestants ont incendié jeudi 28 mai dans la soirée un commissariat de Minneapolis (nord des Etats-Unis), lors de la troisième nuit d’affrontements contre la police, aux mains de laquelle est mort un Noir lors d’une interpellation musclée.

Mort de George Floyd : “Ne tirez pas, nous avons les mains en l’air”, scandent les manifestants à Minneapolis – Des rues enflammées de Minneapolis jusqu’à la Maison Blanche, en passant par l’ONU, les appels se sont faits plus pressants jeudi 28 mai pour réclamer justice après la mort d’un homme noir , George Floyd, aux mains de la police.

Minneapolis : la ville sinistrée après les émeutes de la nuit

Twitter signale un tweet de Donald Trump pour « apologie de la violence » Un tweet de Donald Trump sur les émeutes actuelles de Minneapolis (nord des États-Unis) a été signalé vendredi 29 mai par Twitter. En cause, le réseau social a estimé que le tweet du Président pouvait être assimilé à de l’« apologie de la violence ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.