Près de Toulouse, une rentrée scolaire sous menace de Coronavirus

Près de Toulouse, une rentrée scolaire sous menace de Coronavirus
Vidéo

C’est le retour à la vie scolaire en ce mardi 12 mai. Les élèves du groupe Marcel Pagnol de Lespinasse (31) vont enfin retrouver leurs camarades et professeurs. Un soulagement pour les parents. Tout a été mis en place pour sécuriser cette nouvelle rentrée. Les enfants doivent suivre un chemin fléché, respecter une distance d’un mètre, se laver les mains avant d’entrer en classe, un vrai parcours du combattant.

Cinq classes d’élémentaires sur huit ont pu rouvrir pour accueillir 42% de l’effectif total des écoliers. “Depuis le début du confinement nous avons accueilli les enfants des personnels prioritaires de Lespinasse et des communes alentours donc nous étions déjà un petit peu rodés à cet exercice”, explique le maire Divers Gauche, Bernard Sancé. Malgré les inquiétudes, le protocole de 64 pages remis par l’Etat a été respecté à la lettre. L’école a été entièrement repensée, des toilettes aux salles de classe en passant par la cantine où seulement 32 élèves pourront prendre leur repas en même temps contre 80 en temps normal. Le repas sera servi par un animateur et non en self-service et seuls deux enfants par table seront autorisés, assis en diagonale. Aujourd’hui en ce premier jour de reprise, 16 enfants déjeuneront à la cantine divisés en deux groupes de huit pour assurer au maximum leur sécurité. Pour Sarah, élève en CM2, et sa maman, il était essentiel de retrouver les bancs de l’école avant une rentrée prochaine en 6ème, le travail n’aidant pas pour assurer le suivi des cours des enfants. Stéphanie Cros, enseignante et directrice de l’école Marcel Pagnol, ne peut cacher son sourire sous son masque. Elle va enfin revoir ses élèves, échanger avec eux directement et les rassurer.

Finies les classes virtuelles pendant deux jours pour ce premier groupe, puisque les élèves sont répartis en trois groupes. Deux groupes d’enfants volontaires constitués de 9 élèves chacun font donc cours à l’école soit le lundi-mardi soit le jeudi-vendredi et le dernier groupe d’enfants, dont les parents n’ont pas souhaité le retour à l’école, continuent les cours en ligne. Aujourd’hui pour ce premier cours, la maîtresse décide de faire un rappel des gestes barrières en expliquant pourquoi les enfants ont dû suivre ce parcours avant d’arriver en classe. Un masque leur a ensuite été remis, confectionné par les parents d’élèves. Ensuite, c’est cours de calcul mental et de musique. Stéphanie et ses élèves espèrent retrouver une vie normale très bientôt.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.