Coronavirus, le cas détecté en décembre en France inquiète l’OMS

Coronavirus, un cas détecté en décembre en France inquiète l'OMS
Image par fernando zhiminaicela de Pixabay

L’Organisation Mondiale de la Santé demande aux pays d’enquêter sur d’éventuels cas précoces de Coronavirus après celui recensé en France en décembre

L’annonce de la détection d’un cas de Covid-19 en France dès le mois de décembre n’est pas étonnant, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a exhorté les autres pays à enquêter sur tout autre cas suspect précoce. « Concernant les rapports sur un cas précoce de Covid-19 en France, qui remonterait à décembre 2019, il est possible que certaines des personnes infectées de Wuhan aient déjà voyagé en Europe en décembre », a déclaré le porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, lors d’un point de presse virtuel ce mardi à Genève. « Il est également possible qu’il y ait plus de cas précoces à découvrir », a-t-il ajouté.

Selon l’OMS, 131.287 cas de coronavirus ont été recensés en France dont 24.895 décès. Les trois premiers cas de contamination de Covid-19 dans l’hexagone datent du 24 janvier: un couple de trentenaires chinois originaires de Wuhan et un Bordelais de retour d’un voyage en Chine. Mais selon des informations rapportées par plusieurs médias français, le professeur Yves Cohen, chef du service réanimation des hôpitaux Avicenne à Bobigny, aurait détecté les premières traces de la maladie dès le 27 décembre 2019.

Avec ses équipes, le professeur Cohen a repris des tests « PCR » (réalisés avec écouvillons, ces tests consistent à effectuer un prélèvement par le nez) réalisés en décembre 2019 et janvier 2020 sur des patients atteints de pneumonie. L’un d’eux, assure-t-il, s’est révélé positif au Covid-19.

Pour l’OMS, cette « découverte française » donne « une toute nouvelle image sur le tout ». « Les résultats aident à mieux comprendre la circulation potentielle du virus de Covid-19 », a indiqué l’agence onusienne, en précisant que d’autres cas antérieurs possibles pourraient sûrement apparaître au cas où des échantillons de patients qui ont été malades en décembre et janvier sont retestés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.