2e décès d’un légionnaire au Mali

Nouveau décès d'un militaire français au Mali
Photo état major des armées

En moins d’une semaine, deux légionnaires du 1er régiment étranger de cavalerie sont décédés dans des opérations contre des Djihadistes au Sahel.

Le 4 mai, le légionnaire de 1ère classe Kévin Clément, du 1er régiment étranger de cavalerie de Carpiagne, est mort au combat au cours d’une opération conduite par la force Barkhane dans le Liptako malien. Selon le ministère des armées, son sous-groupement tactique désert, engagé dans une action de harcèlement zonal et de ratissage contre les groupes armés terroristes, a décelé plusieurs ennemis.

Prise à partie à courte distance, l’unité de tête a riposté et a mis hors de combat deux djihadistes. Au cours de cette action de feu, le 1ère classe Kévin Clément, embarqué à bord d’un véhicule blindé léger, a été grièvement blessé par un tir ennemi. Immédiatement pris en charge par l’équipe médicale déployée au sein de l’unité, il a été évacué par hélicoptère vers l’antenne chirurgicale de Gao, où son décès a été constaté.

Un drone Reaper a immédiatement été engagé pour contribuer à la sécurisation de l’unité, et a permis de constater que le sous-groupement tactique avait été engagé dans un combat de rencontre avec des éléments terroristes isolés.

Ce tragique évènement survient quelques jours après la mort au combat du brigadier Dmytro Martynyouk, engagé dans la même opération d’ampleur, et dont le véhicule a été atteint par un engin explosif improvisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.