Coronavirus : rien ne prouve que les patients guéris ne puissent pas être de nouveau infectés (OMS)

Coronavirus rien ne prouve que les patients guéris ne puissent pas être de nouveau infectés OMS
Photo Archives

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti qu’il n’y a actuellement aucune preuve que les personnes qui sont guéris du Covid-19 et ont des anticorps soient protégées contre une deuxième infection.

Dans une note scientifique publiée vendredi, l’OMS a déclaré que rien ne démontre qu’une infection unique au Covid-19 pouvait conduire à une immunité, et « les tests de laboratoire qui détectent les anticorps anti-SRAS-CoV-2 [le virus qui cause le Covid-19] chez les personnes … ont besoin d’une validation supplémentaire pour déterminer leur exactitude et leur fiabilité ».

« Certains gouvernements ont suggéré que la détection d’anticorps au SRAS-CoV-2, le virus qui cause le Covid-19, pourrait servir de base à un«  passeport d’immunité » ou à un « certificat d’absence de risque » qui permettrait aux individus de voyager ou de retourner au travail en supposant qu’ils sont protégés contre la réinfection », a déclaré l’OMS, ajoutant qu’à ce stade, « il n’y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont rétablies du Covid-19 et qui ont des anticorps soient protégées contre une deuxième infection ».

Dans le cadre de ses orientations sur l’ajustement des mesures de santé publique et sociales pour la prochaine phase de la riposte au Covid-19, l’OMS a souligné qu’elle continuait à examiner les preuves des réponses des anticorps à l’infection par le SRAS-CoV-2.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.