Médecins et politiques sceptiques sur le 11 mai

Médecins et politiques sceptiques sur le 11 mai
Photo Archives

Emmanuel Macron a annoncé lundi soir la prolongation jusqu’au 11 mai du confinement obligatoire en vigueur depuis le 17 mars en France, estimant que rien n’était encore « acquis » dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Cette date marquera également la réouverture progressive des établissements scolaires (crèches, écoles, collèges et lycées) fermés depuis le 16 mars. Au sein du corps médical et de classe politique, certains se montrent sceptiques. «Ce choix révèle un manque absolu de logique. Nous ne comprenons pas cette annonce (…) Il n’y a pas d’explication médicale, infectieuse ou épidémiologique à déconfiner dans le milieu scolaire en premier», a notamment commenté dans Le Figaro le président du Conseil national de l’ordre des médecins, Dr Patrick Bouet.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.