Coronavirus. Près de Toulouse un accueil d’urgence pour les enfants

Coronavirus accueil enfants maltraités Toulouse Mondonville
Vidéo

Un accueil d’urgence solidaire à Mondonville à quelques kilomètres au nord ouest de Toulouse pour les enfants en difficulté

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne a ouvert depuis le 30 mars un accueil d’urgence solidaire, à Mondonville, pour recevoir les enfants en difficulté en cette période d’épidémie de Covid19. 17 enfants du département de la Haute-Garonne sont accueillis, pendant la crise sanitaire du Covid19, à l’accueil d’urgence solidaire au Domaine d’Ariane, à Mondonville au nord-ouest de Toulouse depuis le 30 mars.

Piloté par le Conseil départemental, ce dispositif s’adresse aux jeunes de 3 à 18 ans dont les parents sont hospitalisés ou pour soulager les familles d’accueil. Certains enfants sont aussi placés en urgence en cas de maltraitances familiales dues au confinement “Nous avons des éducateurs spécialisés, on a fait appel à  des animateurs, une infirmière On essaye de composer des équipes avec tout type de corps de métier avec à la fois de l’éducatif, de l’animation et du soin” explique Gérard Castells, directeur du service d’accueil d’urgence 31. “Cela permet d’avoir un panel suffisamment large autour de l’enfant pour qu’il puisse vivre ce quelques jours avec nous dans les meilleures conditions possibles“.

Tout le personnel encadrant est volontaire et spécialisé dans la protection de l’enfance. Le quotidien de ces jeunes dans ce domaine de 27 hectares se divise en deux temps. D’abord des cours assurés par un professeur tous les matins puis des activités récréatives et sportives pour l’après-midi. La température de chaque enfant est prise le matin et le soir. Une salle de confinement a également été mise en place dans la structure. L’accueil d’urgence solidaire peut accueillir jusqu’à 200 personnes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.