Montpellier. Le CNRS lance un test de dépistage rapide du Coronavirus

Montpellier. Le CNRS lance un test de dépistage rapide du Coronavirus
Image par Gerd Altmann de Pixabay

Un consortium français composé de scientifiques du CNRS, du privé et du CHU de Montpellier annonce le lancement d’une étude clinique pour tester la performance du nouveau test de dépistage EasyCov à partir du 11 avril 2020. 

180 personnes recrutées à Montpellier

L’objectif du consortium est de mettre sur le marché un test salivaire de diagnostic du virus SARS-CoV-2 simple d’utilisation et ne nécessitant pas l’emploi de matériel lourd a indiqué le CNRS ce vendredi. Le test salivaire EasyCov (brevet EP20166524) a été développé dans ce but. Il a déjà été testé et validé avec de l’ARN viral isolé en laboratoire avec du virus actif au Centre d’études des maladies infectieuses et pharmacologie anti-infectieuse (CNRS/Université de Montpellier). L’étude clinique permettra de confirmer ou infirmer ses performances en conditions réelles.

Résultats de l’étude prévus fin avril

Pour ce faire, 180 personnes seront recrutées par les équipes COVID du CHU de Montpellier à partir du 11 avril. Cette étude clinique “en double aveugle” sera effectuée auprès de patients testés positifs au COVID-19 ainsi qu’auprès du personnel soignant hospitalier supposé négatif. Les analyses de présence d’ARN viral spécifique du SARS-CoV-2 seront faites en parallèle avec une méthode conventionnelle ont précisé les chercheurs. Les résultats de l’étude sont attendus pour la fin avril.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.