Sous confinement, la délinquance en forte baisse à Toulouse

Sous confinement, la délinquance en forte baisse à Toulouse
Photo Capture d'écran Facebook/Préfet de la région Occitanie

Le Préfet de la Haute Garonne, accompagné du Procureur de la République et des chefs de la police et de la gendarmerie ont tenu une conférence de presse ce mardi à Toulouse. Ils ont fait part de la continuité de l’Etat en situation de confinement et indiqué que la délinquance était en nette baisse. Tant à Toulouse qu’en zone gendarmerie sur tout le territoire de la Haute Garonne.

Le non respect du confinement est “partout très minoritaire”

Premier à prendre la parole, le Préfet de la Haute Garonne et Préfet de la région Occitanie a indiqué que les entorses au confinement étaient partout “très minoritaires” y compris dans les quartiers prioritaires où les mesures sont “très majoritairement respecté” a t il souligné. Sans donner de statistiques, le représentant de l’Etat dans le département a indiqué que les forces de l’ordre n’avaient relevé que “Peu d’infractions aux commerces non fermés”.

La délinquance est orientée à la baisse a t il rajouté. Qu’il s’agisse des atteintes aux biens et personnes sont en très fortes baisses par rapport à la même période de référence de l’année dernière.

Cybercriminalité, arnaques et violences intra conjugales

Ainsi du trafic de Stupéfiant qui est doublement impacté au niveau de l’approvisionnement comme sur les points de deal a commenté le préfet. Dans l’agglomération toulousaine certains points de deals restent actifs et certains réseaux ont développé la vente par correspondance.

Le procureur de la République s’est ensuite exprimé. Il a rappelé que les services judiciaires appliquaient actuellement un plan de poursuite d’activité. Il a fait état en application des circulaires du ministère de 72 libérations de prisonniers en fin de peine. Il a cependant noté une hausse des violences intra conjugales. 38 gardes à vue ont été menées dans ce cadre a t il indiqué. Le représentant du ministère public a fait état d’une forte hausse de la cybercriminalité, notamment des tentatives d’escroquerie sur internet. Le chef de la gendarmerie et son homologue de la police ont tenu à rappeler que la mission première de leurs forces était aujourd’hui de faire respecter le confinement. La gendarmerie a rappelé que plusieurs brigades utilisaient des drones pour vérifier le respect des mesures de confinement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.