Coronavirus : le nombre de décès a plus que doublé en une semaine (OMS)

Coronavirus le nombre de décès a plus que doublé en une semaine OMS
Les Etats Unis durement touchés. Le virus arrive en Afrique Image par Vektor Kunst iXimus de Pixabay

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué mercredi que le million de cas confirmés de Covid-19 dans le monde sera atteint dans les prochains jours.

Bientôt 50 000 morts

Alors que la pandémie de Covid-19 entre dans son quatrième mois, l’inquiétude est grande à l’OMS. Le coronavirus connaît une escalade rapide partout dans le monde, a reconnu son Directeur général.

« Au cours des cinq dernières semaines, nous avons assisté à une croissance quasi exponentielle du nombre de nouveaux cas, atteignant presque tous les pays, territoires et zones », a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse virtuelle organisée depuis le siège de l’OMS à Genève. « Le nombre de décès a plus que doublé la semaine dernière. Dans les prochains jours, nous atteindrons un million de cas confirmés et 50.000 décès », a-t-il annoncé. Le chef de l’OMS a, de nouveau, prévenu que la propagation du Covid-19 dans les pays en développement en Afrique et en Amérique centrale et du Sud pourrait avoir de graves conséquences sociales, économiques et politiques pour ces régions.« Il est essentiel de veiller à ce que ces pays soient bien équipés pour détecter, tester, isoler et traiter les cas, et identifier les contacts », a-t-il dit, se disant encouragé de voir que ces actions soient entreprises dans de nombreux pays « malgré des ressources limitées ».

Confinement et Mesures de protections sociales

Dr Tedros a reconnu que les mesures de confinement et de restriction des déplacements décidées par de nombreux pays peuvent aider à limiter la transmission du virus, mais qu’elles peuvent avoir des conséquences imprévues pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Il a appelé les gouvernements à mettre en place des mesures de protection sociale pour garantir aux personnes vulnérables la nourriture et d’autres éléments essentiels à la vie pendant cette crise.

Avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), l’OMS a demandé un allégement de la dette des pays en développement. Lundi, la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) avait plaidé pour une annulation de la dette de ces pays pour un montant de 1.000 milliards de dollars.

Il y a trois mois, le monde ne savait presque rien du nouveau coronavirus. « Collectivement, nous avons appris énormément. Et chaque jour, nous en apprenons plus », a dit Dr Tedros. « Nous travaillons également d’arrache-pied avec des chercheurs du monde entier pour générer des données probantes sur les médicaments les plus efficaces pour traiter le Covid-19 ».

lavage des mains et distanciation physique

L’OMS élabore des orientations basées sur l’ensemble des preuves collectées dans le monde entier. « Chaque jour, notre personnel parle à des milliers d’experts à travers le monde pour collecter et distiller ces preuves et expériences. Nous révisons et mettons à jour constamment nos conseils à mesure que nous en apprenons davantage, et nous nous efforçons de les adapter à des contextes spécifiques », a précisé le Directeur général.

Si l’OMS recommande le lavage des mains et la distanciation physique, elle reconnaît toutefois que ces mesures représentent un défi pratique pour ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable ou qui vivent dans des conditions exiguës.

En collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et la Fédération internationale de la Croix-Rouge, l’agence onusienne a publié de nouvelles directives pour améliorer l’accès au lavage des mains. Ces directives recommandent aux pays de mettre en place des stations de lavage des mains à l’entrée des bâtiments publics, des bureaux, des arrêts de bus et des gares.

Débat sur les masques de protection

L’OMS a indiqué qu’elle continuait d’étudier les preuves sur la pertinence de l’utilisation des masques pour se protéger du coronavirus. « Un débat est en cours sur l’utilisation des masques au niveau communautaire », a déclaré Dr Tedros.

Si l’agence onusienne recommande l’utilisation de masques médicaux pour les personnes malades et celles qui en prennent soin, elle souligne toutefois que leur utilisation n’est efficace que lorsqu’elle est combinée à d’autres mesures de protection.

« L’OMS continue de rassembler toutes les preuves disponibles et continue d’évaluer plus largement l’utilisation potentielle des masques pour contrôler la transmission du Covid-19 au niveau communautaire », a souligné son Directeur général.

L’agence onusienne a réitéré sa priorité : faire en sorte que les agents de santé en première ligne dans la lutte contre la pandémie puissent accéder aux équipements de protection individuelle essentiels, y compris les masques médicaux et les respirateurs. « C’est pourquoi nous continuons à travailler avec les gouvernements et les fabricants pour accélérer la production et la distribution d’équipements de protection individuelle, y compris les masques », a souligné Dr Tedros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.