Etat d’urgence sanitaire : la Ligue des Droits de l’homme Toulouse crée une cellule de veille

Etat d’urgence sanitaire la Ligue des Droits de l'homme Toulouse crée une cellule de veille
Image par PublicDomainPictures de Pixabay

Les limites actuellement apportées par les pouvoirs publics à la liberté de circulation sont légitimes au regard de la situation sanitaire explique la ligue des droits de l’homme Toulouse.

Restrictions drastiques aux libertés fondamentales

Elles doivent toutefois demeurer exceptionnelles, circonscrites dans le temps et prendre fin dès que leur nécessité ne sera plus établie. Elles doivent également être conciliées avec d’autres impératifs fondamentaux tels que le droit à la santé, notamment pour les personnes en situation de vulnérabilité, ainsi que les personnes détenues ou retenues tout en veillant à préserver les personnes amenées à devoir continuer à assurer leurs missions rappellent les défenseurs des libertés.

Vigilance rigoureuse

En raison des restrictions drastiques apportées à nos libertés fondamentales dans la situation actuelle, la section de Toulouse de la Ligue des droits de l’Homme entend maintenir une vigilance rigoureuse à l’égard des mesures et décisions prises par les pouvoirs publics.

Elle a en conséquence décidé de mettre en place une cellule de veille pour collecter toutes informations relatives à des mesures et décisions qui ne respecteraient pas scrupuleusement ces principes.

Elle invite les citoyennes et les citoyens, ainsi que toutes les organisations politiques, syndicales et associatives à l’informer de toutes situations porteuses d’atteintes aux libertés démocratiques ainsi qu’au droit à la santé, en utilisant l’adresse mail suivante : ldh.toulouse@gmail.com

Elle s’attachera à traiter ces informations avec la plus grande célérité, en s’adressant le cas échéant aux autorités publiques, et en diffusant des communiqués réguliers pour dénoncer les manquements à ces principes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.