Le confinement améliore la qualité de l’air

Le confinement améliore la qualité de l'air
Photo Archives

Une étude d’Atmo Occitanie montre que le confinement a un impact direct visible sur les concentrations en dioxyde d’azote.

A proximité du trafic routier

A proximité des voies de circulation, la diminution est visible dès la mise en place du confinement indique cette étude publiée ce mercredi. A proximité du trafic routier, on observe une diminution des concentrations de dioxyde d’azote à partir de la mise en place des premières mesures de confinement mardi. Cette diminution se poursuit au cours de la semaine avec une baisse de près de 70% des concentrations de NO2 le weekend. La diminution du dioxyde d’azote s’observe également en situation de fond sur la région, où les concentrations diminuent progressivement au cours de la semaine pour atteindre une baisse de 75% le samedi 21 mars 2020 par rapport à la situation observée en moyenne pour cette même journée au cours des 3 dernières années.

Et les particules fines ?

L’impact du confinement, que ce soit sur les concentrations en particules en suspension (PM10) ou sur les concentrations en particules fines (PM2,5) n’est pas visible sur cette première semaine indique ce rapport d’étape. Il est à noter que le trafic routier n’est pas le principal secteur d’émissions de particules dans l’air. Le secteur Résidentiel au travers notamment des dispositifs de chauffage contribue à près de la moitié des émissions totales de particules en fines (PM2.5) à l’échelle régionale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.