Coronavirus, des faux gendarmes tentent de se faire payer les amendes confinement

Coronavirus, des faux gendarmes tentent de se faire payer les amendes confinement
Photo Archives

La gendarmerie lance un appel à la vigilance ce mardi 24 mars : de faux gendarmes mais de véritables délinquants ont tenté de se faire remettre le paiements des amendes confinement.

Faux brassard de gendarmerie

Ce premier cas d’usurpation de fausse qualité de gendarme a eu lieu ce lundi 23 mars sur les routes du département des Landes signale ce mardi la gendarmerie dans un post publié sur Facebook et relayé par d’autres gendarmeries départementales. Selon cette source, des individus usant faussement de la qualité de gendarme en portant un faux brassard gendarmerie, ont procédé au contrôle de personnes en cherchant à se faire remettre en espèces les 135 euros de la contravention.

Selon la Gendarmerie, l’automobiliste contrôlé a refusé de procéder au paiement. Tentative interrompue : ces délinquants ne sont pas parvenus à se faire remettre le paiement. La Gendarmerie alerte sur la possibilité d’autres affaires semblables dans la région et invite les automobilistes à la plus grande vigilance et en cas de doute : exiger une carte professionnelle ou téléphoner au 17.

En cas de non-respect ou de méconnaissance des mesures de confinement, les militaires de la gendarmerie verbalisent les contrevenants d’une amende de 4e classe, au tarif de 135 euros. Dans le cadre de la loi relative à l’État d’urgence sanitaire, dans un cas de récidive commis dans un délai de quinze jours, la contravention peut aller de 1500 à 3000 euros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.