L’épidémie de coronavirus est désormais une pandémie (OMS)

L'épidémie de coronavirus est désormais une pandémie, estime l’OMS
Image par t_watanabe de Pixabay

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dit mercredi que l’épidémie de coronavirus Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes dans le monde depuis fin décembre, peut être qualifiée désormais de pandémie.

110 000 personnes dont l’acteur Tom Hanks contaminées

« Nous avons estimé que le Covid-19 peut être qualifié de pandémie », a déclaré le Directeur général de l’OMS, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse à Genève. Pour autant, selon le chef de l’agence onusienne, le mot « pandémie » n’est pas à utiliser à la légère. « C’est un mot qui, s’il est mal utilisé, peut susciter une crainte déraisonnable, ou une acceptation injustifiée que le combat est terminé, entraînant des souffrances et des morts inutiles », a-t-il insisté auprès des médias.

Mais la réalité de l’évolution ou de la propagation du virus est qu’au cours des deux dernières semaines, « le nombre de cas en dehors de la Chine a été multiplié par 13 et le nombre de pays touchés a triplé », selon l’OMS. Selon la dernière mise à jour du tableau de bord de l’OMS établi dans la soirée de mercredi, le bilan de l’épidémie de Covid-19 est 4.292 morts dans le monde, pour 118.381 cas dans 114 pays et territoires.

Mesures Urgentes et Agressives

Le chef de l’OMS a ainsi fait part de sa profonde inquiétude face aux « niveaux alarmants d’inaction » de la communauté internationale alors que les niveaux de propagation de l’épidémie sont « alarmants ». « Des milliers d’autres personnes se battent pour leur vie dans les hôpitaux », a-t-il ajouté, tout en mettant en garde sur le fait que dans « les jours et les semaines à venir », le nombre de cas, de décès et de pays touchés allait augmenter.

Face à un tel scénario, le chef de l’OMS a appelé, une fois de plus, les pays à agir pour « contenir » l’épidémie et soutient que « décrire la situation comme une pandémie ne change pas l’évaluation de la menace posée par ce coronavirus ». « Cela ne change pas ce que l’OMS fait, et cela ne change pas ce que les pays devraient faire », a ajouté Dr. Tedros. « Nous avons appelé chaque jour les pays à prendre des mesures urgentes et agressives. Nous avons tiré la sonnette d’alarme haut et fort », a-t-il insisté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.