Santé, état des lieux et bons conseils

Santé, état des lieux et bons conseils
L'accès au médecin spécialiste des Yeux est parfois problématique. Image par Jason Gillman de Pixabay

Avec l’épidémie de Coronavirus, l’occasion est donné aux Français de faire un bilan des services de santé. Si certaines régions souffrent d’un manque de médecins, on parle à cet égard de “désert médical”, la France reste en pointe pour la qualité et les tarifs de son offre médicale. Face à la maladie ou aux pépins de santé, quels réflexes et quelles astuces ?

Le médecin généraliste, phare de la médecine

Le médecin généraliste premier praticien de santé à consulter

Le médecin généraliste est en France, le plus souvent, un praticien libéral. Il exerce à titre privé auprès d’une patientèle. Il est l’interlocuteur privilégié pour tout ce qui concerne la santé tout au long de sa vie. A ce titre, il est désormais le premier praticien de santé à consulter pour suivre un parcours de soin. Il répondra le plus souvent aux affections bénignes. Il pourra prescrire des analyses pour améliorer son diagnostic et éventuellement adresser un patient à un médecin spécialiste.

Les urgences … en cas d’urgence

Si dans certaines régions, le manque de médecin généraliste est une réalité, les autorités, mettent de plus en plus en place des maisons de santé pour tenter de pallier à ce problème. Certains, pour contourner ce problème et en cas de nécessité grave, vont directement aux services des urgences de l’hôpital pour y être soigné.

Dentistes, spécialistes, l’encombrement

Le manque de médecins spécialistes est un vrai problème dans la plupart des régions de France, hors grandes métropoles comme Toulouse, Paris ou Nice. Autre problème : celui de l’encombrement. Il est parfois nécessaire d’attendre plusieurs mois avant d’obtenir un rendez vous chez un ophtalmologiste. Le tourisme danteire est devenu une réalité entre régions et même au delà dans toute l’Europe.

Clinique ou hôpital public

En France, cohabitent deux systèmes de soin, l’un privé, l’autre public. On parle alors de cliniques et de centres hospitaliers. Certaines cliniques sont spécialisées et reconnues mondialement pour leur savoir faire. Les hôpitaux et notamment ceux qui accueillent étudiants et chercheurs, les CHU, pourront bénéficier très rapidement des avancées de la recherche sur telle ou telle pathologie. Comment choisir entre ces deux systèmes de soin ? En réalité, c’est le plus souvent le médecin généraliste qui pourra au mieux conseiller un patient sur cette question.

Sécurité sociale et assurances privées

En France, et à la différence des Etats Unis par exemple, la sécurité sociale comporte une branche médicale. Par principe, l’accès à la médecine est gratuit. Le patient paye le prix de la consultation puis il est remboursé, partiellement ou intégralement par la sécurité sociale. Pour les soins partiellement remboursés, existent des systèmes de mutuelles ou d’assurances privées qui prennent le relais.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.