On peut désormais payer amendes et impôts chez certains buralistes

On peut désormais payer amendes et impôts chez certains buralistes
Vidéo

Le périmètre du service public se rétrécit avec cette mesure testée dans plusieurs régions de France et prévue pour être élargie partout le 1er juillet prochain. Les buralistes peuvent désormais percevoir, le paiement d’amendes, d’impôts et d’autres sommes destinées aux collectivités.

Depuis ce lundi, il est possible de payer ses impôts chez certains buralistes. Plus précisément : le solde éventuel de l’impôt sur le revenu (dorénavant prélevé à la source), la taxe d’habitation, la taxe foncière, mais aussi les factures de crèche, de cantine ou d’hôpital et les amendes. Ce nouveau dispositif, mis en place dans le cadre d’une délégation de service public avec la confédération des buralistes en partenariat avec la Française des jeux, est en expérimentation dans 18 départements dont le Gard et l’Aveyron. Objectif : plus de proximité avec les citoyens.  Dans le Gard, à ce jour, un seul tabac est concerné : La Gitane, en centre-ville de Nîmes, juste en face du centre des finances publiques. Dès le 2 mars, dans le département, ce sera 87 débits dans 42 communes. A partir du 1er juillet, le dispositif sera étendu à l’ensemble du territoire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.