Categories: Economies Toulouse

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030. C’est Jean Louis Chauzy, le président de l’association de lobbying Eurosud et président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional qui l’a annoncé ce mardi 21 janvier. Désormais le CESER et Eurosud devront créer la structure d’ici le 24 décembre 2021 – une société de projets – et le modèle financier pour que les travaux puissent commencer à partir de 2022 pour une durée de 7 ans. Pour l’heure, les contours restent encore flous. Ce que l’on sait – l’Etat s’étant désengagé – c’est que le coût total de cette ligne est estimé à 7,5 milliards d’euros. 60% sera supporté par les entreprises des 2 régions a travers une ou plusieurs taxes – ces dernières s’étant déjà engagées en amont – les 40% restants se diviseront entre les collectivités (les 4 métropoles principalement, Bordeaux Agence Montauban et donc Toulouse) et l’Europe à travers le Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE) qui est doté de 40 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Cependant, on ne connait pas encore la nature de ou des taxes que devront payer les entreprises, ni le montant de ces dernières. Quid du périmètre ? Là dessus il reste tout à faire, puisqu’il faudra définir un périmètre autour de cette ligne qui intègrera les entreprises, autrement dit celles qui sont susceptibles de jouir de l’attractivité liée à cette future ligne. C’est la société de projets qui sera créée d’ici fin 2021 qui sera le collecteur. De plus, une partie de la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques – TICPE – normalement collectée par la Région Occitanie – ira directement à la société de projets, la Région s’étant engagée là-dessus. Mais sans indiquer quel pourcentage. Future Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan  Autre annonce ce jour, la création de la future Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan sur le même fonctionnement que Bordeaux Toulouse (société de projets, taxes entreprises, collectivités, Europe, métropoles) pour un coût prévu de 5,5 milliards d’euros et qui devrait voir le jour en 2035. Pour l’heure, les 4 métropoles – Bordeaux, Agen, Montauban, Toulouse – doivent se rencontrer à Bercy pour préciser les contours de cette future ligne. Le 24 décembre dernier, le Gouvernement a voté le texte définitif de la loi LOM d’Orientation des Mobilités. Cette loi sera prochainement promulguée, permettant officiellement de pouvoir créer la société de projets d’ici 2 ans.

Partager

Articles Récents

Coronavirus à Toulouse, une enseignante mise en retrait

Le foyer de Coronavirus en Italie inquiète en France. Dans toute la France, des consignes…

27 février 2020

Réouverture du Musée de la résistance et de la déportation à Toulouse

Après 18 mois de travaux et 1 million d’euros investi par le conseil départemental de…

27 février 2020

Un conducteur arrêté ivre, sans permis et en excès de vitesse

Mauvaise pioche pour un conducteur sur les routes du Tarn. L'homme conduisait, sans permis, sans…

26 février 2020

55 morts de la grippe en France

Le bulletin hébdomadaire de Santé Publique France pour la Grippe fait état d'une décroissance de…

26 février 2020

8e semaine de grève pour les avocats toulousains

Les avocats du barreau de Toulouse viennent de décider le prolongement de la grève. Ils…

24 février 2020

On peut désormais payer amendes et impôts chez certains buralistes

Le périmètre du service public se rétrécit avec cette mesure testée dans plusieurs régions de…

24 février 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com