Rami lycéen toulousain en garde à vue reçoit le soutien de la FCPE

Rami lycéen toulousain en garde à vue reçoit le soutien de la FCPE
Photo Pixabay/MichaelGaida

Lors de la manifestation du mardi 10 décembre 2019 contre la réforme des retraites, Rami, jeune lycéen au lycée Stéphane Hessel et animateur du mouvement lycéen à Toulouse a été interpellé et placé en garde en vue au commissariat central de Toulouse. Celle-ci a été prolongée ce matin, mercredi 11 décembre 2019.

La FCPE 31 après le NPA et de nombreux représentants de la gauche toulousaine via Facebook dénoncent l’incarcération de ce jeune mineur de 17 ans. Militant auprès de l’Union des Étudiants de Toulouse (UET), connu pour son engagement dans les luttes pour le climat comme celles pour les droits de la jeunesse à étudier dignement, Rami n’exerçait alors que son droit d’expression et de manifester.

La FCPE 31 s’associe aux différentes organisations pour exiger la libération immédiate et sans poursuites de Rami. La place de ce lycéen est au lycée et non en garde à vue. La FCPE 31 appelle à rejoindre le rassemblement en cours devant le commissariat central de Toulouse (métro Canal du Midi).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.