Categories: politique

Plan hôpital “Du temps perdu et des annonces insuffisantes” pour Joel Aviragnet

Malgré les discussions sur le Projet de loi de finance de la sécurité sociale, le gouvernement a annoncé ce mercredi plusieurs modifications destinées à répondre à la colère dans les hôpitaux. Ce plan annoncé par Emmanuel Macron et présenté ce mercredi matin par le Premier ministre Edouard Philippe vie à octroyer des primes à certaines parties du personnel et à reprendre, par l’Etat, une partie des dettes des hôpitaux. Le député Socialiste de Haute Garonne Joël Aviragnet juge la copie “insuffisante”. L’élu du Comminges regrette que le gouvernement n’ai pas repris plusieurs disposition présentée par l’opposition notamment socialiste lors des débats parlementaires. Voici sa position in extenso :

Après plus de 6 mois d’alerte des personnels hospitalier et alors qu’il a rejeté en bloc les propositions – pourtant financées – du « plan d’urgence pour l’hôpital et l’autonomie » proposé par les députés socialistes, le Gouvernement se décide enfin à agir, tardivement, pour l’hôpital. Ce plan intervient après le vote en première lecture du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2020) présenté en octobre par le Gouvernement. On ne peut que regretter le temps perdu en la matière. Le Gouvernement reprend à l’identique notre proposition de reprise de dette des hôpitaux. Nous ne pouvons qu’y souscrire bien que le Gouvernement se donne 3 ans pour agir là où le groupe socialiste proposait une reprise de dette dès 2020. Dans le PLFSS 2020 qui revient ce jour à l’Assemblée nationale, le Gouvernement a fixé un ONDAM hospitalier 2,1% où il est demandé 840 millions d’euros d’économie aux hôpitaux en 2020. Ainsi, les 300 millions d’euros de hausse du budget de l’assurance maladie annoncés ce matin ne permettent même pas de répondre aux besoins. Cela suppose toujours des économies demandées à l’hôpital public de 540 millions d’euros en 2020. Enfin, les petites primes et aides au logement proposées à certains personnels sont bienvenues mais très insuffisantes et ciblées sur la région parisienne. C’est d’une politique salariale globale dont a besoin l’hôpital afin d’être attractif par rapport au secteur privé. Après 30 ans d’efforts des hôpitaux, des personnels hospitaliers et des français, le “trou” de la sécu sera remboursé au 1er janvier 2025. Au regard de l’urgence de la situation, les députés socialistes insistent sur leur proposition de report de 2 ans de ce remboursement de manière à dégager 5,1 milliards d’euros dès 2020, sans prélèvements ni endettement nouveau. Ce plan de financement solide et indolore pour les français constitue la réponse la plus adaptée aux besoins des soignants et de l’hôpital public.

Partager

Articles Récents

Pas de cas de Coronavirus à Toulouse

Le CHU de Toulouse indique ce mardi matin qu'aucun cas de Coronavirus n'a été identifié à Toulouse. Le Centre Hospitalier…

28 janvier 2020

Cour Administrative de Toulouse, le maire de Montpellier porte plainte contre Belloubet

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, a annoncé porter plainte contre la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, pour prise illégale…

28 janvier 2020

2 enfants infectés par la Listeria après avoir mangé du fromage

Deux enfants, scolarisés sur la commune de Vauvert, ont été infectés par la bactérie Listeria monocytogene suite à la consommation…

28 janvier 2020

La résurgence de l’antisémitisme est une réalité

Les Nations Unies ont commémoré ce lundi au siège de l’Organisation à New York la Journée internationale dédiée à la…

28 janvier 2020

Après une conduite en état d’ivresse, il se présente ivre à la gendarmerie

L'homme avait été surprise conduisant en sens interdit avec un taux d'alcoolémie supérieur à celui autorisé. Il s'est présenté soul…

27 janvier 2020

Rugby. Toulouse fait chuter le leader Bordeaux

Pour la 14e journée de Top 14 le Stade toulousain s'est imposé 22 à 14 face à Bordeaux Bègles le…

27 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com