Syrie. La Turquie a commencé son opération militaire contre une milice kurde

 Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé, mercredi 9 octobre, le début d’une nouvelle opération militaire contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Elle vise à éliminer « un corridor terroriste » à la frontière sud de la Turquie. « Les Forces armées turques et l’Armée nationale syrienne (des rebelles syriens soutenus par Ankara) ont débuté l’opération ‘Source de paix’ dans le nord de la Syrie », a déclaré Recep Tayyip Erdogan sur Twitter. Le président turc a annoncé, ce mercredi après-midi, le début d’une nouvelle opération militaire contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Une organisation soutenue par les pays occidentaux, mais bête noire d’Ankara. Recep Tayyip Erdogan dit vouloir éliminer « un corridor terroriste » à la frontière sud de son pays. Dans le même temps, un journaliste de la chaîne CNN Türk a signalé plusieurs fortes explosions à Ras al Aïn, dans le nord de la Syrie, ajoutant que des avions avaient survolé ce poste-frontière évacué lundi par les forces spéciales américaines, qui protégeaient jusqu’ici leurs alliés kurdes dans la région. La Turquie entend créer une « zone de sécurité » dans le nord de la Syrie afin de permettre le retour de millions de réfugiés qu’elle a accueillis sur son territoire. Elle veut aussi éloigner la menace que constituent à ses yeux les Kurdes syriens, qu’elle considère comme des terroristes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.