Categories: direct

Attaque à la Préfecture de police de Paris. Castaner interdit un rassemblement en soutien à Mickaël Harpon



Le ministre de l’Intérieur dénonce une « infamie »

Un rassemblement en soutien à l’auteur de la tuerie à la Préfecture de police de Paris, prévu jeudi à Gonesse, va être interdit, a annoncé ce mercredi 9 octobre le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui dénonce une « infamie ». « La manifestation prévue à Gonesse en soutien à l’assassin de la préfecture de police est une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers. Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d’Oise : le rassemblement va être interdit », a indiqué le ministre de l’Intérieur sur Twitter. Christophe Castaner a également annoncé son intention d’alerter la justice à la suite de propos tenus par l’organisateur de l’événement. « Propos odieux » « J’ai demandé que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale », a complété le ministre, toujours sur le réseau social.

Vers des poursuites pénales ?

Dans un message posté sur Facebook, Hadama Traoré, un activiste politique d’Aulnay-sous-Bois, affirme que l’auteur de la tuerie, Mickaël Harpon, « n’est pas un extrémiste religieux » et appelle à un rassemblement devant la mairie de Gonesse (Val d’Oise) de 13 h à 15 h jeudi. « Une demande de manifestation classique a bien été déposée par Hadama Traoré, l’analyse est en cours, nous allons rapidement donner une réponse », a déclaré la préfecture du Val d’Oise. Droite et extrême droite, mais aussi certains à gauche, étaient vent debout mercredi contre l’organisation de cet hommage au tueur de la préfecture de Paris, réclamant son interdiction et pour certains la poursuite de ses initiateurs. « Bien sûr il faut l’interdire » « Bien sûr il faut l’interdire, il n’y a même pas de question à se poser », a réagi Frédéric Péchenard, vice-président (LR) de la région Ile-de-France et ancien directeur général de la police nationale, sur LCI. « Comment croire qu’Emmanuel Macron pourrait lutter contre + l’hydre islamiste + alors qu’il n’arrive même pas à faire interdire une manifestation de soutien à l’assassin de quatre policiers organisée par un ver de terre ? », a demandé Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, sur Twitter.



Partager

Articles Récents

Nouvelle Grève et nouvelles manifestations mardi contre la réforme des retraites

L'intersyndicale réunie ce vendredi matin a décidé d'une deuxième journée d'action nationale ce mardi 10 décembre. Après les fortes mobilisations…

6 décembre 2019

François Bayrou dans la tempête

François Bayrou, maire de Pau et leader du Modem est convoqué ce vendredi par la justice. Il pourrait être mis…

6 décembre 2019

Manif du 5 décembre, démonstration de force à Toulouse

35 000 selon la préfecture, 100 000 selon les organisateurs : la manifestation contre la réforme des retraites programmée vendredi…

6 décembre 2019

Trafic SNCF quasi nul en gare de Toulouse Matabiau ce vendredi

Deuxième jour du mouvement social contre la réforme des retraites. Les transports et plusieurs secteurs restent très perturbés. Deuxième jour…

6 décembre 2019

Encore 2 belles journées de soleil à Toulouse

Météo France prévoit encore deux belles journées ensoleillées à Toulouse avant le retour d'une perturbation pluvieuse. Les prévisions météo des…

6 décembre 2019

5 Décembre à Toulouse, la grande foule attendue à la manifestation

5 décembre 2019, journée sociale agitée en France contre le projet de réforme des retraites. La manifestation qui s’annonce très…

4 décembre 2019

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com