Toulouse. Il éblouit un hélicoptère de la gendarmerie, la justice le convoque

Toulouse. Il éblouit un hélicoptère de la gendarmerie, la justice le convoque
Photo Archives/Pixabay/Ella_87

Un homme d’une cinquantaine d’années a été entendu par les autorités mercredi 2 octobre, après avoir éclairé de manière volontaire le cockpit d’un hélicoptère de la gendarmerie, alors en mission à Seysses (Haute-Garonne) dans la banlieue sud de Toulouse . Il sera convoqué par la justice samedi 19 octobre.

Un hélicoptère à la recherche d’une femme disparue

Un quinquagénaire a été entendu par les forces de l’ordre mercredi 2 octobre après avoir ébloui un hélicoptère de la gendarmerie à Seysses (Haute-Garonne), rapporte La Dépêche. Les trois gendarmes qui se trouvaient dans le cockpit de l’appareil ont eu la frayeur de leur vie. La section aérienne de la compagnie du Mirail avait été envoyée à la recherche d’une femme âgée qui s’était perdue dans le périmètre où vit l’individu. Visiblement dérangé par la présence des forces de l’ordre aux abords de son habitation, celui-ci a alors brandi « une lampe torche très puissante » vers eux pendant plusieurs minutes.

“Une lampe torche très puissante”

Après qu’ils ont retrouvé la disparue, les gendarmes se sont rendus au domicile de l’homme, à l’ouest de Toulouse. Ils ont alors découvert une « maison ultra-sécurisée, équipée de caméras de surveillance et d’autres gadgets de hautes technologies », relaye le quotidien régional. Décrit comme « très méfiant et inquiet pour sa sécurité » par ses voisins, l’éclaireur intempestif a dû lui-même se rendre quelques jours plus tard à la police afin d’expliquer son attitude. Il sera convoqué au tribunal correctionnel de Toulouse samedi 19 octobre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.